Quantitative Easing de la BCE – Le contresens d’un candidat dans une interview au Parisien

Vidéo

Dans cette vidéo (interview au Parisien) Marine Le Pen évoque la BCE.
Elle indique que la réduction du quantitative easing (QE) de la BCE (de 80 milliards par mois jusqu’en mars 2017 à 60 milliards à partir d’avril et jusqu’en décembre prochain au moins) traduit le fait que la BCE ne croit plus à l’euro. C’est un contresens incroyable
La BCE a mis en place le QE afin de soutenir la zone Euro afin de retrouver une allure de croissance et d’inflation plus compatible avec ses objectifs. Elle a réduit le montant car elle considère que le risque de déflation s’est réduit et que la croissance a une meilleure allure.
Ce contresens est impressionnant de la part d’un candidat à l’élection présidentielle.
Mais est ce un contresens ou une manipulation pour tromper?