Juste un tableau sur la distribution des revenus dans le monde

Le profil d’évolution des revenus a été très divers selon les pays/zones géographiques entre 1980 et 2016. L’effet du rattrapage de la croissance a été très fort en Chine et en Inde mais nettement moins marqué en Russie. L’Europe fait moins bien que la moyenne mondiale.

La distribution des revenus au sein de chacun de ses pays/zone est aussi souvent très différenciée. Au sein des pays développés les profils américain et européen ne sont pas comparables. La Russie des oligarques est la plus spectaculaire pour les revenus au-delà du top 1%.

Ce tableau est tiré du rapport World Inequality Report (wir2018.wid.world )
DTV3YeeWsAAFvZE (1)

Inégalités des revenus et sur le marché du travail

Le rapport récent publié par l’Ecole d’Economie de Paris montre l’évolution des inégalités de revenus dans le monde. Il calcule la part considérable des revenus les plus élevés dans l’ensemble des revenus et aboutit à une situation franchement préoccupante. Ainsi, à l’échelle mondiale, le 1% des revenus les plus élevés a-t-il capté 27% de la croissance globale des revenus depuis 1980 (hors effet inflation). Sur la même période les 50 % ayant les revenus les plus réduits n’ont capté que 12% de la croissance de ce revenu. Clairement le monde a changé de référent sur la période. Les trajectoires par pays sont parfois encore plus marquées. Cependant, la situation des inégalités en Europe est relativement stable sur la période depuis 1980.

Les inégalités dans la répartition des revenus posent de nombreuses questions, notamment celle de la nécessité de trouver une croissance forte et durable. Si celle-ci ne profite qu’à une très faible minorité alors la croissance à tout prix ne peut pas être un objectif unique. L’approche par le ruissellement qui suggère que des riches plus riches auront un impact positif sur les pauvres ne marche pas du tout. Il faut donc définir d’autres objectifs et des instruments à côté de la croissance pour avoir une société plus harmonieuse. Lire la suite

Sur l’Inégalité de Revenus en France

Un papier de recherche de décembre 2016, repris récemment par l’Observatoire des Inégalités (voir ici), donne un éclairage plus complet sur l’évolution des inégalités de revenus en France. Cette question, souvent insuffisamment traitée, bénéficie maintenant de la base de données de Paris School of Economics et de la méthodologie qui y est développée afin de disposer d’un cadre rigoureux.
Au delà des dynamiques de court terme qui, parfois, peuvent être volatiles, on relèvera que la répartition des revenus en France est relativement stable et ne connaît pas les distorsions observées dans les pays anglo-saxons. Lire la suite

Understanding Global Inequality: Interview de B.Milanovic

Interview passionnant de Brando Milanovic sur les inégalités de revenus, au sein de chaque pays et entre pays, mais aussi sur la globalisation après le Brexit et l’élection de D.Trump. Je le recommande chaudement.  

https://www.socialeurope.eu/2016/12/speaking-up-for-globalisation-and-against-inequality/

Répartition des revenus et croissance

Verbatim de mon podcast de ce matin (ici)

La répartition des revenus est devenu un sujet majeur en raison de la persistance des effets de la crise.
On se souvient à l’automne 2011 du mouvement « Occupy Wall Street« . De manière plus récente le livre de Thomas Piketty donnait un cadre de réflexion pour comprendre et analyser les déformations dans la répartition des revenus.Piketty indiquait aussi que la dynamique de l’économie n’était pas spontanément équitable et que des mécanismes de correction étaient nécessaires.
Cependant, on ne disposait pas d’une analyse formelle reliant l’évolution de la distribution des revenus  à la croissance.
Dans un travail récent l’OCDE apporte des éléments de réponse à cette question qui taraude les économistes de longue date: faut il des inégalités afin de créer des incitations favorables à la croissance ? Ou bien est ce qu’une distribution resserrée des revenus n’est elle pas finalement favorable à la croissance moyenne?
Cette question est essentielle pour comprendre la dynamique des économies à moyen terme. Lire la suite