La Fed, la BCE: 2 politiques monétaires qui ne convergent pas

Voici la version in extenso de ma chronique publiée sur Forbes.fr et qui est disponible ici

La dynamique actuelle des politiques monétaires est fascinante. La Federal Reserve (la Fed), la banque centrale des Etats-Unis, vient d’annoncer la mise en place à la fin de l’année d’une stratégie en rupture avec celle mise en œuvre depuis décembre 2008. La Fed sortirait enfin de la crise financière qui a débuté en 2007/2008. De son côté la Banque Centrale Européenne (BCE) maintient le cap d’une politique très accommodante dans la durée. La zone Euro n’est pas, elle, capable de réduire les béquilles monétaires qui ont suivi la crise de 2008 et celle de 2012.

Il y a plusieurs points de divergence entre les deux géants économiques. Lire la suite

La Fed, la BCE: 2 politiques monétaires qui ne convergent pas – Ma contribution pour Forbes

Ma chronique hebdomadaire publiée sur http://www.forbes.fr  est disponible ici
Le thème cette semaine porte sur la divergence des politiques monétaires aux USA et en zone Euro

« La dynamique actuelle des politiques monétaires est fascinante. La Federal Reserve (la Fed), la banque centrale des Etats-Unis, vient d’annoncer la mise en place à la fin de l’année d’une stratégie en rupture avec celle mise en œuvre depuis décembre 2008. La Fed sortirait enfin de la crise financière qui a débuté en 2007/2008. De son côté la Banque Centrale Européenne (BCE) maintient le cap d’une politique très accommodante dans la durée. La zone Euro n’est pas, elle, capable de réduire les béquilles monétaires qui ont suivi la crise de 2008 et celle de 2012. »
Lire la suite ici

Mario Draghi et le changement technologique

Dans un discours récent, 13 mars, Mario Draghi trace les liens entre la politique monétaire et les changements technologiques perçus comme des sources d’amélioration de la productivité.

This might at first glance seem an unusual topic for a central bank conference, since monetary policy principally operates through the demand side of the economy. But the long-term supply picture evidently also affects our ability to deliver on our mandate.
Much of the debate today about the true level of the real equilibrium interest rate, for example, is a debate about the outlook for productivity growth, which of course depends in large part on innovation and entrepreneurship. Higher productivity growth is also vital to safeguard Europe’s economic model of high wages and social protection, and hence to counter the sense of economic insecurity that is currently prevalent in several advanced economies.
Lire la suite ici

La Fed confiante en l’économie

La Fed a remonté son taux de référence de 25 points de base. Son corridor d’évolution est désormais de 0.75 à 1% contre 0.5 à 0.75% depuis la mi-décembre.
La banque centrale américaine signale qu’elle devrait remonter son taux encore deux fois cette année pour terminer à 1.375% en milieu de fourchette du corridor. Elle devrait faire la même chose en 2018 pour un taux à 2.125% en milieu de fourchette et un taux de 3% en 2019. Pour 2017 il n’y a pas d’accélération prévue du mouvement haussier.
La Fed a noté la robustesse de l’économie et c’est le point que Yellen voulait signaler. Elle l’a indiqué clairement dans la réponse à une question lors de la conférence de presse. La banque centrale semble avoir atteint ses objectifs sur l’activité et l’inflation et c’est une des raisons pour remonter son taux de référence.  Lire la suite

BCE – Un jour, l’inflation reviendra en zone Euro

Le risque de déflation disparaît selon la BCE mais l’inflation tarde à revenir. Le miracle c’est un taux d’inflation sous-jacent à 1.8% en 2018. C’est toujours sous la cible de la BCE inscrite à 2%. La croissance tendancielle reste à 1.6% avec une pression cyclique en 2017 avec une expansion de 1.8%.
Six ans après le début du cycle en 2013, il y a toujours peu de pressions en zone Euro. Est ce un succès de la politique économique? Pas sûr – La politique monétaire tarde à créer des pressions inflationnistes et la politique budgétaire ne tire pas la croissance franchement à la hausse.

Les 3 graphes ci dessous présentent les prévisions de la BCE pour les données de 2015 jusqu’à 2019. Lire la suite