La conjoncture française manque cruellement d’impulsion en Octobre

Les indicateurs publiés par l’INSEE ce matin sur la dynamique conjoncturelle suggèrent toujours une absence d’impulsion à l’échelle globale, des risques d’essoufflement notamment dans  la distribution et une hausse de l’activité plus réduite dans l’industrie.

Le premier graphe montre que depuis plus d’un an maintenant la dynamique conjoncturelle française manque d’impulsion. La période du « ça va mieux » de l’automne 2014 à l’automne 2015 a fait place à une longue période d’expansion réduite. On ne sait pas au regard de cette allure et en scrutant le détail des enquêtes d’où viendra le changement de profil. (voir ici une remarque que je faisais en septembre) Lire la suite

La conjoncture française manque de ressort

L’indice du climat des affaires s’est inscrit à 101 au mois d’août. C’est marginalement au dessus de sa moyenne de long terme (100 par construction). Depuis octobre 2015 cet indicateur issu des entreprises est stable. Sa moyenne est à 101.1.
Il y a là la même problématique que celle évoquée sur la zone Euro il y a deux jours (voir ici). L’économie française ne semble pas capable d’accélérer au delà des rythmes actuels constatés sur le PIB. Cela n’est pas suffisant pour créer une dynamique auto-entretenue. On observe ce phénomène sur le graphe suivant. Lire la suite

Les ménages français ont le moral

L’amélioration brutale et surprenante, en mai, de la composante « chômage » dans l’enquête de l’INSEE auprès des ménages se confirme et s’accentue en juin.
C’est ce qu’il faut retenir de cette enquête. Les ménages ont le sentiment d’une amélioration tangible sur le marché du travail. Cela se traduit et se reflète par un indicateur sous sa moyenne de long terme.
France-2016-juin-confMen-chom

Forte révision en hausse du PIB français au premier trimestre

Le PIB français du premier trimestre 2016 a été nettement révisé à la hausse. Sa progression avait d’abord été estimée à 0.54% (2.2% en taux annualisé). Elle a été révisée à 0.65% (2.6% en taux annualisé).
L’acquis est de 1.1% et l’atteinte de l’objectif de 1.5% pour l’ensemble de l’année 2016 suppose une croissance de 0.25% (non annualisé) durant chacun des trois derniers trimestres de 2016. Cela parait atteignable. Lire la suite

Les ménages français sont optimistes sur l’emploi

Il se passe quelque chose sur le marché du travail français. Les chiffres de Pôle Emploi s’améliorent comme je le soulignais ici. Mais cela ne s’arrête pas là. L’INSEE a publié ce matin l’indice de confiance des ménages pour le mois de mai.Il ressort de cette enquête que les ménages sont désormais nettement moins inquiets sur l’évolution à venir du chômage. Cet indicateur n’avait pas été aussi bas depuis juin 2008.  Les ménages gomment en mai 2016 toute la période de crise.
C’est un changement radical.
france-2016-mai-confMen-chom

Sur un plan plus général, l’indice de confiance des ménages est en nette progression en mai puisque le niveau observé n’avait pas été atteint depuis octobre 2007. Les ménages sont nettement plus optimistes. Ils ont la perception d’un horizon économique qui se dégage progressivement des nuages accumulés.
Le graphe montre l’évolution de l’indice de confiance qui se rapproche de sa moyenne de long terme (0 dans le graphe)
France-2016-mai-conf-menages