La Fed, la BCE: 2 politiques monétaires qui ne convergent pas

Voici la version in extenso de ma chronique publiée sur Forbes.fr et qui est disponible ici

La dynamique actuelle des politiques monétaires est fascinante. La Federal Reserve (la Fed), la banque centrale des Etats-Unis, vient d’annoncer la mise en place à la fin de l’année d’une stratégie en rupture avec celle mise en œuvre depuis décembre 2008. La Fed sortirait enfin de la crise financière qui a débuté en 2007/2008. De son côté la Banque Centrale Européenne (BCE) maintient le cap d’une politique très accommodante dans la durée. La zone Euro n’est pas, elle, capable de réduire les béquilles monétaires qui ont suivi la crise de 2008 et celle de 2012.

Il y a plusieurs points de divergence entre les deux géants économiques. Lire la suite

La Fed, la BCE: 2 politiques monétaires qui ne convergent pas – Ma contribution pour Forbes

Ma chronique hebdomadaire publiée sur http://www.forbes.fr  est disponible ici
Le thème cette semaine porte sur la divergence des politiques monétaires aux USA et en zone Euro

« La dynamique actuelle des politiques monétaires est fascinante. La Federal Reserve (la Fed), la banque centrale des Etats-Unis, vient d’annoncer la mise en place à la fin de l’année d’une stratégie en rupture avec celle mise en œuvre depuis décembre 2008. La Fed sortirait enfin de la crise financière qui a débuté en 2007/2008. De son côté la Banque Centrale Européenne (BCE) maintient le cap d’une politique très accommodante dans la durée. La zone Euro n’est pas, elle, capable de réduire les béquilles monétaires qui ont suivi la crise de 2008 et celle de 2012. »
Lire la suite ici

La Fed confiante en l’économie

La Fed a remonté son taux de référence de 25 points de base. Son corridor d’évolution est désormais de 0.75 à 1% contre 0.5 à 0.75% depuis la mi-décembre.
La banque centrale américaine signale qu’elle devrait remonter son taux encore deux fois cette année pour terminer à 1.375% en milieu de fourchette du corridor. Elle devrait faire la même chose en 2018 pour un taux à 2.125% en milieu de fourchette et un taux de 3% en 2019. Pour 2017 il n’y a pas d’accélération prévue du mouvement haussier.
La Fed a noté la robustesse de l’économie et c’est le point que Yellen voulait signaler. Elle l’a indiqué clairement dans la réponse à une question lors de la conférence de presse. La banque centrale semble avoir atteint ses objectifs sur l’activité et l’inflation et c’est une des raisons pour remonter son taux de référence.  Lire la suite

Le monde change radicalement – Ma Chronique macroéconomique

Voici les différents points à suivre cette semaine dans la conjoncture économique

Point #1 – Le protectionnisme au coeur du discours d’investiture de Donald Trump
Lors de son discours d’investiture, Donald Trump a mis l’accent sur des objectifs purement politiques. L’économie apparaît comme un moyen des options politiques prises même si cela oblige à réécrire l’histoire américaine. (Le discours est disponible ici en français texte-integral-du-discours-dinvestiture-de-donald-trump-shareamerica )

L’ensemble de son discours d’investiture est marqué par l’opposition à ce qui pourrait faire dépendre les Etats-Unis du reste du monde. Les options protectionnistes de ce discours résultent de cette hypothèse. Ce qu’il en ressort est l’idée selon laquelle le commerce mondial serait un jeu à somme nulle. Ce qui n’est pas fait aux Etats-Unis est fait au détriment des Etats-Unis. « Ce que tu gagnes, je le perds »
Le discours protectionniste est donc de faire de telle sorte que les Etats-Unis prennent la part du gâteau la plus importante qui soit. Pour cela la thématique « acheter américain et embaucher américain » fonctionne bien.
Sauf que cela est faux. Le commerce mondial n’est pas un jeu à somme nulle. Lire la suite