La BCE n’a pas changé dans sa réflexion sur la politique monétaire de la zone Euro.

La BCE n'a pas modifié sa façon de réfléchir à la politique monétaire. C'est ce que l'on peut conclure après la réunion de la BCE ce jour. Les interprétations excessives qui avaient été faites après le discours de Draghi à Sintra ne sont pas validées.
Pour une analyse complète lire mon post sur la version anglaise de ce blog. Lire The ECB hasn’t changed its mind on its monetary policy | Philippe Waechter's blog
https://philippewaechter.en.nam.natixis.com/2017/07/20/the-ecb-hasnt-changed-its-mind-on-its-monetary-policy/

L’emploi progresse pour le 8ème trimestre consécutif

En France, l’emploi a augmenté, au premier trimestre 2017, pour le huitième trimestre consécutif. Cela représente 350 500 emplois nouveaux depuis le 2ème trimestre de 2015.
L’emploi marchand reste cependant encore 1% au-dessous de son niveau de 2008. L’ajustement et le rattrapage ne sont pas achevés.
France-2017-T1-PIB-emploi
L’emploi devrait continuer de progresser. D’abord parce que le cycle économique est désormais porteur mais aussi parce que les chefs d’entreprise ont une perception positive du marché du travail.
France-2017-t1-emploi-pmi

Cette dynamique est principalement portée par les services mais la situation dans l’industrie manufacturière se redresse. Quand on regarde la somme de l’emploi dans l’industrie et dans l’intérim, cet indicateur est bien corrélé avec celui de l’emploi manufacturier dans l’enquête Markit. Depuis l’été 2016 le signal est bon. Les entreprises françaises dans le secteur manufacturier profitent de la reprise de l’activité et augmentent l’emploi sur une base intérimaire.
france-2017-t1-EmploiInd-Int-Markit-manuf.png

Cette dynamique favorable du marché du travail va faciliter la mise en oeuvre de réformes structurelles sur le marché du travail. L’incertitude plus réduite sur l’emploi en France facilite le changement de règles et cela donne une opportunité à Macron.

 

3 points à noter sur la conjoncture en zone Euro et aux USA

L’inflation ralentit en zone Euro
L’inflation a baissé rapidement en mars puisqu’elle s’est inscrite à 1.5% contre 2% en février. Ce mouvement de repli s’observe au sein de tous les pays de la zone comme le suggère le graphe.
inflation-ze-2017-mars
On voit sur le graphe spécifique à la zone Euro que l’inflation sous-jacente recule également. C’est ce point qui a provoqué un repli plus important qu’attendu du taux d’inflation. Cela n’a pas été qu’un phénomène lié à l’énergie. Lire la suite

L’activité s’enflamme en zone Euro

L’enquête Markit pour la zone Euro est, en février, au plus haut niveau depuis avril 2011. Cela s’observe aussi pour la France pour laquelle l’indice est au plus haut depuis mai 2011 et pour l’Allemagne où l’indice est au plus haut depuis juin 2011.
La progression du PIB au cours du premier trimestre 2017 devrait être plus rapide qu’attendu et l’allure pour l’ensemble de l’année supérieure aux attentes (cf ici et ))
Cela traduit un environnement de politique économique plus stable et plus lisible depuis 2014/2015. Cela est essentiel puisque les acteurs de l’économie s’adaptent à leurs propres contraintes et ne sont plus en réaction à des aléas de politique économique tels que ceux connus jusqu’en 2012/2013. En outre les taux d’intérêt très bas et le prix du pétrole plus stable ont facilité cette orientation.
Il faut maintenant consolider, c’est ce que fera la BCE en ne changeant pas sa stratégie afin d’espérer une croissance plus ample que celle qui est anticipée.
Le profil de l’indice synthétique pour la zone Euro suggère que les autres pays suivent aussi cette trajectoire haussière (Espagne, Italie, Pays-Bas pour lesquels les chiffres ne sont pas encore connus). Les effets d’entrainement propres à la zone Euro vont doper la croissance. La dynamique de l’emploi est plus robuste dans l’enquête; l’emploi devrait s’accélérer. La zone Euro entre dans une dynamique vertueuse. Lire la suite

Perspectives de croissance plus solides en Zone Euro

Publié initialement, le 3 février, sur le site Forbes.fr sous le titre « La Croissance Est De Retour En Zone Euro » et disponible ici


Les signaux se multiplient et suggèrent que l’activité économique pourrait s’accélérer bien au-delà de ce qui est attendu en 2017. Depuis quelques mois, les enquêtes menées auprès des chefs d’entreprise sont au-dessus de leur moyenne de long terme et suggèrent nettement une accélération de l’activité pour les mois à venir. Cela est notamment vrai dans le secteur manufacturier mais pas simplement. La France n’est pas à la traîne. Après avoir été longtemps en retrait les entreprises françaises donnent désormais des signaux forts traduisant des signes d’une croissance plus robuste, plus forte et plus durable. C’est vrai aussi des ménages français. Leur perception de l’environnement économique n’a pas été aussi optimiste depuis septembre 2007.

Ce phénomène résulte de la conjonction de plusieurs éléments. Lire la suite