Les risques d’instabilité d’une nouvelle monnaie en France – Ma chronique pour Forbes

Ma chronique hebdomadaire pour http://www.forbes.fr est disponible ici Le thème, cette semaine porte sur les risques d’instabilité et l’incertitude associés à une nouvelle monnaie en France.

L’Europe est un facteur clé de la campagne présidentielle même si ce thème a été peu abordé lors des deux débats télévisés. Parmi les 4 candidats ayant les positions les plus fortes dans les sondages, l’Europe est discriminante. Ce doit être le premier facteur discriminant entre les candidats pour n’importe quel électeur. 

Pour deux d’entre eux, Emmanuel Macron et François Fillon, l’objectif est d’approfondir les institutions existantes même si les modalités ne sont pas identiques pour chacun d’entre eux. Ni l’un ni l’autre ne souhaite cependant sortir de la zone Euro.
En revanche pour les deux autres candidats du Top 4, Marine Le Pen et Jean Luc Mélenchon, l’Europe est, au regard des institutions européennes, une source de rupture pour la France. L’un et l’autre envisagent une négociation avec l’Europe pour changer ces institutions et redonner à la France la possibilité de retrouver son autonomie de décision. En cas d’échec probable de ces discussions, car les autres pays n’ont pas forcément la volonté de changer de cadre, et avec l’appui d’un référendum, les deux candidats envisagent une sortie de l’Europe.
Dans chacun des deux cas, la monnaie revient au cœur du nouveau cadre à définir.

Lire la suite ici

Charles Wyplosz sur le rejet de l’Europe

Excellent papier de Charles Wyplosz sur la dynamique européenne, son inquiétude sur le rejet de l’Europe et ses propositions sur la nécessité de réformer davantage par petites touches que par la révolution.
« Vilipender l’Europe fait recette ces jours-ci. Il y a eu toujours eu des souverainistes, c’est bien normal, mais ils constituaient une petite minorité ésotérique, essentiellement positionnée aux extrêmes de l’échiquier politique. Ce n’est plus le cas, et ce n’est même plus surprenant.
L’explication habituelle est le syndrome de Barbe Bleue »
Lire la suite ici

Où est la politique économique américaine?

Donald Trump pensait qu’il serait facile de remplacer Obamacare par Trumpcare. Cela a été une erreur et Obamacare restera le système de santé de millions d’américains.
Dans sa campagne, Trump avait aussi indiqué que le commerce extérieur américain était l’otage d’accords commerciaux injustes et toujours en défaveur des USA.
Il est en train de comprendre que la question est beaucoup plus complexe que ce qu’il avait pu imaginer. Désormais ce que l’on peut attendre c’est que rien d’important ne changera. Il y avait un risque de conflit commercial avec le Mexique puis avec la Chine. Ce n’est plus le cas.
Le communiqué de presse publié à l’issue de la rencontre entre Donald Trump et Xi Jingping ne montre pas les prémices d’une guerre commercial. C’est juste une discussion avec de probables concessions que fera la Chine sur les exportations américaines. Ce n’est pas le début d’un conflit et le surplus chinois est là pour durer encore un bon moment.
En un mot, la campagne du candidat Trump reposait sur l’abrogation de l’Obamacare et sur la possibilité d’une guerre commerciale. Ces deux stratégies ont déjà échoué en moins de 100 jours de présidence Trump. Que va-t-il se passer maintenant? Quelle pourra être la crédibilité de la Maison Blanche? Et qui s’en souciera? Les 4 prochaines années risquent d’être longues…

L’échec de la stratégie de Trump est très clairement expliqué par Paul Krugman dans une tribune du NY Times publié au début du mois d’avril
« Pendant la campagne, Donald Trump a parlé très fort et très souvent de la manière dont il comptait renégocier « les accords commerciaux horribles » des États-Unis et ainsi recréer des millions de vrais bons emplois. Pourtant, jusqu’à présent, rien ne s’est produit. Non seulement la politique commerciale de Trump – le TrumpTrade – n’est nulle part dans les faits ; il n’y a pas non plus la moindre indication de ce qu’elle implique. »
Lire la suite ici

Brexit – L’heure du choix – Dans « l’économie en questions » sur France Culture

Vous trouverez le podcast de l’émission de France Culture « L’économie en questions » animée par Dominique Rousset
Les invités étaient: Catherine Mathieu de l’OFCE; Marc Guillaume membre du cercle des économistes et Philippe Waechter
https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=a0d6bd11-b1d0-46dd-82ba-7952e0610c51

L’impact positif des migrants 

Publié sur Project Syndicate 

« Many of the immigration debates now raging around the world reflect the faulty assumption that admitting immigrants is an act of largesse – and a costly one, at that. But, far from being an economic burden, immigrants represent a major economic opportunity for destination countries. Those countries that take a thoughtful, long-term approach to immigration can capture large and tangible benefits. »  Ian Goldin et Jonathan Woetzel

Lire la suite ici