L’emploi progresse pour le 8ème trimestre consécutif

En France, l’emploi a augmenté, au premier trimestre 2017, pour le huitième trimestre consécutif. Cela représente 350 500 emplois nouveaux depuis le 2ème trimestre de 2015.
L’emploi marchand reste cependant encore 1% au-dessous de son niveau de 2008. L’ajustement et le rattrapage ne sont pas achevés.
France-2017-T1-PIB-emploi
L’emploi devrait continuer de progresser. D’abord parce que le cycle économique est désormais porteur mais aussi parce que les chefs d’entreprise ont une perception positive du marché du travail.
France-2017-t1-emploi-pmi

Cette dynamique est principalement portée par les services mais la situation dans l’industrie manufacturière se redresse. Quand on regarde la somme de l’emploi dans l’industrie et dans l’intérim, cet indicateur est bien corrélé avec celui de l’emploi manufacturier dans l’enquête Markit. Depuis l’été 2016 le signal est bon. Les entreprises françaises dans le secteur manufacturier profitent de la reprise de l’activité et augmentent l’emploi sur une base intérimaire.
france-2017-t1-EmploiInd-Int-Markit-manuf.png

Cette dynamique favorable du marché du travail va faciliter la mise en oeuvre de réformes structurelles sur le marché du travail. L’incertitude plus réduite sur l’emploi en France facilite le changement de règles et cela donne une opportunité à Macron.

 

Emmanuel Macron Président – Des défis majeurs sur l’économie et la société

Emmanuel Macron a gagné très largement le second tour des élections présidentielles françaises. Il a obtenu 66.1% des voix et Marine Le Pen 33.90%. La victoire est sans appel même si le taux de participation a été plus faible que par le passé (taux d’abstention à 25.44%)
Une fois encore la hiérarchie que donnaient les sondages depuis plusieurs mois n’a pas été mise en défaut comme le montre le graphe ci-dessous.
On notera cependant que les chiffres sont au plus haut sur l’ensemble de la période pour Macron et au plus bas pour Le Pen. On est loin du partage 60/40 qui aurait satisfait tout le monde et sur lequel les marchés financiers avaient parié. La robustesse du cycle économique français (voir ici) et ce résultat politique devraient conforter le profil haussier des marchés à moyen terme.  Lire la suite

Election Présidentielle Française

Le résultat sera de l’ordre de 65% pour Emmanuel Macron et 35% pour Marine Le Pen. 

Les prochaines étapes: nommer le premier ministre, préparer les élections législatives (les premiers sondages donnent la majorité à « En Marche » et les premières mesures sur le marché du travail.

La passation de pouvoir aura lieu le 14 Mai

La conjoncture portera le nouveau locataire de l’Elysée

Le prochain locataire de l’Elysée va bénéficier d’une configuration conjoncturelle très favorable. Cela lui donnera des marges de manœuvre dans la gestion du quotidien ainsi que dans la préparation des réformes qu’il souhaite mettre en œuvre. Il est toujours plus facile de changer les règles de l’économie lorsque les contraintes sont plus réduites.

Le premier point d’optimisme est que la zone Euro va beaucoup mieux. La croissance va s’accélérer en 2017 par rapport au chiffre de 1.7% observé en 2016. L’Espagne, l’Allemagne et même l’Italie ont des trajectoires haussières convaincantes. La France suit la même dynamique. C’est pour cela que les échanges vont s’intensifier au sein de la zone Euro et accentuer l’expansion.
En effet, un produit européen est fabriqué pour partie en France et pour partie dans d’autres pays de la zone. Une amélioration de l’activité dans un pays a un impact positif sur les pays de cette chaîne de valeur. Ce phénomène engendre une dynamique globale plus dense qui se traduit par une accélération des échanges et de la croissance. C’est un des avantages de la mise en place de la zone Euro. Les entreprises n’ont aucun problème monétaire pour passer d’un pays à l’autre. On constate immédiatement l’impact qu’une rupture monétaire de la France avec ses principaux partenaires commerciaux aurait sur l’activité. Le retour au franc serait catastrophique créant une forte incertitude. La chaîne de valeur serait rompue et tous les pays participants seraient perdants. Lire la suite