La Fed, la BCE: 2 politiques monétaires qui ne convergent pas

Voici la version in extenso de ma chronique publiée sur Forbes.fr et qui est disponible ici

La dynamique actuelle des politiques monétaires est fascinante. La Federal Reserve (la Fed), la banque centrale des Etats-Unis, vient d’annoncer la mise en place à la fin de l’année d’une stratégie en rupture avec celle mise en œuvre depuis décembre 2008. La Fed sortirait enfin de la crise financière qui a débuté en 2007/2008. De son côté la Banque Centrale Européenne (BCE) maintient le cap d’une politique très accommodante dans la durée. La zone Euro n’est pas, elle, capable de réduire les béquilles monétaires qui ont suivi la crise de 2008 et celle de 2012.

Il y a plusieurs points de divergence entre les deux géants économiques. Lire la suite

La Fed, la BCE: 2 politiques monétaires qui ne convergent pas – Ma contribution pour Forbes

Ma chronique hebdomadaire publiée sur http://www.forbes.fr  est disponible ici
Le thème cette semaine porte sur la divergence des politiques monétaires aux USA et en zone Euro

« La dynamique actuelle des politiques monétaires est fascinante. La Federal Reserve (la Fed), la banque centrale des Etats-Unis, vient d’annoncer la mise en place à la fin de l’année d’une stratégie en rupture avec celle mise en œuvre depuis décembre 2008. La Fed sortirait enfin de la crise financière qui a débuté en 2007/2008. De son côté la Banque Centrale Européenne (BCE) maintient le cap d’une politique très accommodante dans la durée. La zone Euro n’est pas, elle, capable de réduire les béquilles monétaires qui ont suivi la crise de 2008 et celle de 2012. »
Lire la suite ici

3 points à noter sur la conjoncture en zone Euro et aux USA

L’inflation ralentit en zone Euro
L’inflation a baissé rapidement en mars puisqu’elle s’est inscrite à 1.5% contre 2% en février. Ce mouvement de repli s’observe au sein de tous les pays de la zone comme le suggère le graphe.
inflation-ze-2017-mars
On voit sur le graphe spécifique à la zone Euro que l’inflation sous-jacente recule également. C’est ce point qui a provoqué un repli plus important qu’attendu du taux d’inflation. Cela n’a pas été qu’un phénomène lié à l’énergie. Lire la suite

Sur la vulnérabilité de la zone Euro

Cette article de Benedicta Marzinotto, publié sur Project Syndicate, montre la vulnérabilité et le fragilité de la zone Euro en dépit des réformes structurelles mises en oeuvre. En cas de nouvelle crise, les pays les plus endettés seraient à nouveau dans la tourmente. 

« Despite recently experiencing an overall economic uptick, the eurozone remains fragile and uninsured against the risk of another crisis. And a major reason is that it is still vulnerable to asymmetric boom-and-bust cycles.
Simply put, while all eurozone members can benefit during good times, some suffer far more than others during busts. This means that whenever the next crisis hits, safety-conscious investors will flee from fiscally weak countries toward fiscally strong ones that have a proven track record of generating economic growth…. »

Lire la suite ici

Dynamique vertueuse de l’emploi en zone Euro

En 2016 la dynamique de l’emploi en zone Euro s’est franchement améliorée. Sur l’ensemble de l’année, l’emploi a augmenté de 1.3%, c’est le meilleur chiffre depuis 2007.
Cette situation va continuer au cours du premier semestre de 2017 lorsque l’on regarde le sous-indice relatif à l’emploi dans l’enquête Markit pour l’ensemble de la zone Euro.
D’une façon plus générale, depuis 2014, la dynamique de l’emploi a une allure positive (c’est à dire depuis la fin des politiques d’austérité)
ze-2016-t4-emploi-pmiemploi.png
La relation entre la croissance et l’emploi est plutôt stable au sein de la zone Euro depuis 1996. On relèvera l’année 2009 qui absorbe le choc macroéconomique post Lehman et 2012 et 2013 qui sont les années durant lesquelles l’austérité est l’option prise par les gouvernements de la zone Euro. Cela pèse sur la croissance et sur l’emploi. Lire la suite

BCE – Un jour, l’inflation reviendra en zone Euro

Le risque de déflation disparaît selon la BCE mais l’inflation tarde à revenir. Le miracle c’est un taux d’inflation sous-jacent à 1.8% en 2018. C’est toujours sous la cible de la BCE inscrite à 2%. La croissance tendancielle reste à 1.6% avec une pression cyclique en 2017 avec une expansion de 1.8%.
Six ans après le début du cycle en 2013, il y a toujours peu de pressions en zone Euro. Est ce un succès de la politique économique? Pas sûr – La politique monétaire tarde à créer des pressions inflationnistes et la politique budgétaire ne tire pas la croissance franchement à la hausse.

Les 3 graphes ci dessous présentent les prévisions de la BCE pour les données de 2015 jusqu’à 2019. Lire la suite