Espérance de vie aux USA

L’écart d’espérance de vie des américains diminue par rapport à la moyenne des autres pays de l’OCDE et s’inverse Elle est désormais et depuis la fin des années 90 plus faible que cette moyenne.

Par ailleurs en 2016 l’espérance de vie des américains diminue pour la deuxième année consécutive.

C’est bien le moment de retirer Obamacare à ceux qui sont les moins biens lotis et ne peuvent se payer des soins médicaux. Voir l’article du Wapo

http://bit.ly/Wapo-esp-vie-US

Jerome Powell, Président de la Federal Reserve

La nomination de Jerome Powell à la présidence de la Federal Reserve américaine n’a pas engendrer de rupture du côté des investisseurs*. Jusqu’à présent il était dans la ligne de Janet Yellen sur la macroéconomie et sur les orientations de la politique monétaire. Néanmoins il apparaît un peu plus favorable à un retour en arrière sur la réglementation financière et bancaire.   C’est une différence de taille avec Yellen.
Il peut donc être perçu comme voulant maintenir des taux d’intérêt bas dans la suite de la politique monétaire actuelle tout en allégeant la réglementation. Il n’est pas étonnant qu’il n’y ait pas eu de mouvement de défiance à Wall Street. C’est aussi un cadre qui est proche de celui que dessine Donald Trump.

Cependant, l’analyse ne peut s’arrêter là. Il n’est pas un spécialiste de la politique monétaire au moment où la Fed s’est engagée dans la plus formidable normalisation monétaire de son histoire. Elle a commencé à augmenter ses taux d’intérêt pour retrouver des marges de manoeuvre et à réduire la taille de son gigantesque bilan tout en voulant maintenir le taux de chômage à un niveau très bas et l’inflation proche de 2%. Satisfaire à l’ensemble de ces objectifs va être une tâche extraordinaire pour la banque centrale américaine.  Lire la suite

Quelle crédibilité pour les taux d’intérêt prévus par la Fed en Septembre?

Lors de la réunion de la Banque Centrale Américaine les 19 et 20 septembre, ses membres ont dessiné le profil du taux d’intérêt de référence pour la banque centrale qu’ils anticipent pour les années à venir jusqu’en 2020. Dans ce schéma, il y aura une hausse de taux d’intérêt en 2017, trois en 2018, 2 en 2019 et 1 seule en 2020. Il serait alors de 2.875% contre 1.125% actuellement. Généralement, les profils publiés par la Fed sont excessifs, la banque centrale tentant d’infléchir dans le sens souhaité les anticipations des investisseurs. Lire la suite

Une règle de politique monétaire aux USA

Si la Fed suivait la règle de politique monétaire de Mankiw qui lie le taux des fed funds au taux de chômage et au taux d’inflation sous-jacent alors le taux des fed funds serait en août 2017 à 4.3%. Le taux cible de la Fed est actuellement à 1.125%.
La Fed considère que l’économie américaine ne serait pas susceptible de prendre en charge un tel niveau de taux d’intérêt.
En 2009/2010, l’effondrement des taux justifie la mise en place du QE. Aujourd’hui la fin du QE et la baisse du bilan de la Fed va permettre de réduire l’écart entre les deux mesures présentes sur le graphe. Le niveau des taux calculé suggère que comme le signalait Yellen lors de sa conférence de presse de mettre en second plan les opérations d’achat d’actifs dans la gestion de la politique monétaire et de remettre au premier plan l’instrument du taux d’intérêt.
tauxFed-reglemankiw-aout2017