Les Banques Centrales changent-elles de tempo?

Les banques centrales sont-elles devenues des sources de confusion pour les investisseurs ? C’est ce que l’on pourrait penser après les propos tenus par Mario Draghi, le président de la Banque Centrale Européenne, et par Mark Carney le gouverneur de la Banque d’Angleterre. Lors d’un séminaire organisé par la BCE, la semaine du 26 juin, l’un et l’autre ont eu des propos pouvant suggérer un changement rapide de la politique menée par ces deux institutions.

Mario Draghi s’est appuyé sur la plus grande robustesse du cycle économique en zone Euro pour signifier que la BCE devait en prendre compte dans la détermination de sa stratégie. Il a ainsi évoqué la disparition du risque déflationniste et l’apparition d’une situation de reflation. Ces propos ont immédiatement été interprétés comme le signal d’une fin programmée de la politique monétaire accommodante avec un arrêt dans un temps fini des achats d’actifs. Cela s’est traduit par une hausse de la monnaie européenne face au dollar et une remontée rapide des taux d’intérêt de long terme. La BCE a indiqué que ces mouvements étaient excessifs et traduisaient une sur-interprétation des propos de son président. Lire la suite

La Fed, la BCE: 2 politiques monétaires qui ne convergent pas

Voici la version in extenso de ma chronique publiée sur Forbes.fr et qui est disponible ici

La dynamique actuelle des politiques monétaires est fascinante. La Federal Reserve (la Fed), la banque centrale des Etats-Unis, vient d’annoncer la mise en place à la fin de l’année d’une stratégie en rupture avec celle mise en œuvre depuis décembre 2008. La Fed sortirait enfin de la crise financière qui a débuté en 2007/2008. De son côté la Banque Centrale Européenne (BCE) maintient le cap d’une politique très accommodante dans la durée. La zone Euro n’est pas, elle, capable de réduire les béquilles monétaires qui ont suivi la crise de 2008 et celle de 2012.

Il y a plusieurs points de divergence entre les deux géants économiques. Lire la suite

La Fed remonte son taux comme attendu 

La Federal Reserve a remonté son taux de référence de 25 points de base. Le corridor d’évolution du taux des fed funds passe ainsi de [0.25 ; 0.5%] à [0.50 ; 0.75%]. 
Pour l’année 2017, le taux des fed funds attendu est de 1.375% soit un niveau traduisant 3 hausses. On a le même décalage à la hausse en 2018 et en 2019 avec des taux attendus à 2.125% en 2018 et 2.875% en 2019.  
La valeur d’équilibre de long terme remonte un peu passant de 2.9% en septembre  à 3%. 

La dynamique cyclique reste déprimée, il n’y a pas de retour à un cycle qui ressemblerait à ce qui était observé avant la crise de 2008. La Fed à un scénario toujours cohérent avec la stagnation séculaire: peu de croissance, elle n’a pas révisé ses prévisions de croissance à la hausse (1.8% comme valeur de long terme) et peu d’inflation, celle ci convergerait vers 2% en 2018 et dans le long terme. 

Je n’ai pas pu écouter la conférence de presse (le TGV ne se prête pas à une diffusion vidéo en direct) mais je reste sur le schéma présenté plus tôt dans la journée quant à la dynamique à venir de la politique monétaire. (voir ici)