La décision de la BCE

La BCE maintient le cap et le statu quo. Les propos de Mario Draghi sont restés très modérés indiquant l’absence de précipitation dans la façon dont la BCE voulait gérer sa stratégie monétaire.
Pas d’information sur une éventuelle réorientation du QE. Cela sera présenté lors de la réunion d’octobre. Il y a eu des discussions mais aucun détail n’a filtré.
Les taux d’intérêt sont stables pour un bon moment et le resteront même après la fin du QE. Comme l’inflation ne convergera pas vers 2% avant 2020 si l’on suit les prévisions de la BCE alors les taux bas (0% sur le refi) seront encore là en 2019 (voir les prévisions ici).
Le quantitative easing n’est pas modifié à 60 milliards d’euros par mois jusqu’en décembre 2017 au moins. Cela ira au delà de cette date si les anticipations d’inflation de long terme ne convergent pas vers 2%.