Pas d’accélération attendue de l’inflation en zone Euro

Au regard de l’évolution du prix du pétrole, le taux d’inflation pour la zone Euro (voir ici) m’a paru un peu élevé. En regardant un peu plus avant je m’aperçois que la baisse du prix du pétrole n’a pas été accompagnée par un mouvement similaire de la contribution de l’énergie au taux d’inflation.
C’est ce que montre le graphe suivant.
La courbe en bleu montre l’évolution sur un an du prix du pétrole en euro. En août 2017 le chiffre est proche de 0%. Cependant, on voit que la courbe violette, qui est la contribution de l’énergie au taux d’inflation, n’a pas eu la même allure au cours des dernier mois. La contribution a reculé par rapport aux points de début d’année mais pas dans les mêmes proportions que ce que suggère le prix du pétrole.
La courbe rouge est la variation du prix du pétrole en faisant l’hypothèse d’un prix à 52.5USD (moyenne Janvier à août 2017) et d’un taux de change qui suit les évolutions récentes et qui reste à 1.18 pour le reste de l’année 2017. La variation annuelle sur les derniers mois de 2017 va rester négative. Même si l’on fait une hypothèse à 55 dollars la variation annuelle termine en territoire négatif. Cela devrait tirer vers le bas la contribution de l’énergie et de ce fait limiter le taux d’inflation de la zone Euro au cours des derniers mois de 2017.
inflation-petrole-ze-aout2017.png