La Fed confiante en l’économie

La Fed a remonté son taux de référence de 25 points de base. Son corridor d’évolution est désormais de 0.75 à 1% contre 0.5 à 0.75% depuis la mi-décembre.
La banque centrale américaine signale qu’elle devrait remonter son taux encore deux fois cette année pour terminer à 1.375% en milieu de fourchette du corridor. Elle devrait faire la même chose en 2018 pour un taux à 2.125% en milieu de fourchette et un taux de 3% en 2019. Pour 2017 il n’y a pas d’accélération prévue du mouvement haussier.
La Fed a noté la robustesse de l’économie et c’est le point que Yellen voulait signaler. Elle l’a indiqué clairement dans la réponse à une question lors de la conférence de presse. La banque centrale semble avoir atteint ses objectifs sur l’activité et l’inflation et c’est une des raisons pour remonter son taux de référence. 
Les prévisions de croissance et d’inflation sont quasiment inchangées par rapport à décembre pour l’ensemble de la période de prévision. Elle attend 2.1% de croissance en 2017 et 2018 et 1.9 et 2% d’inflation et d’inflation sous jacente sur ces deux années. Ce sont les mêmes chiffres qu’en décembre (le seul changement est la croissance de 2018 à 2.1 au lieu de 2%).
Plusieurs remarques
1 – La Fed souhaite retrouver des marges de manoeuvre dans la gestion de sa politique monétaire notamment en cas de choc négatif sur l’économie. C’est pour cela qu’elle a annoncé bruyamment sa hausse d’aujourd’hui. Elle souhaitait que les investisseurs l’aient pris en compte pour ne pas créer de choc sur les marchés financier.
2 – Elle ne voulait pas et ne veut toujours pas suggérer une volonté de contraindre l’économie.
3 – L’inflation est perçu comme sur sa cible avec désormais une vision symétrique de celle ci autour de la cible. C’est un changement de discours qui traduit l’atteinte de l’objectif.
4 – Rien n’a franchement été dit sur la gestion du bilan de la Fed. C’est pourtant la prochaine étape importante. La banque centrale va continuer d’investir les revenus de son portefeuille. Dans un futur pas forcément trop éloigné et lorsque le niveau du taux des fed funds sera perçu comme suffisamment élevé alors ce réinvestissement cessera. Yellen a indiqué que ce ne serait pas un processus brutal. Il y aura néanmoins un impact fort sur les marchés de taux d’intérêt. En 2017, la Fed va réinvestir pour 425 Mds de dollars. Cela ne peut pas être neutre.
5 – Le dernier point est le fait que le 3 février 2018 Janet Yellen passera la main. Elle sera toujours membre du board jusqu’au 31 janvier 2024 mais il est peu probable que Donald Trump la désigne à nouveau comme présidente.
On ne sait pas qui sera désigné par D.Trump pour être le nouveau président. Mais au regard des risques associés à la nouvelle présidence américaine et à la volonté des républicains de réduire l’indépendance de la Fed, il faudra suivre l’évolution des attendus de la politique monétaire puisque j’imagine que Yellen dans sa dernière année voudra mettre en oeuvre la stratégie la plus favorable à l’économie en attendant le nouveau président.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s