Difficultés au Royaume Uni

La situation change très vite au Royaume Uni avec la perception que le gouvernement de Theresa May suit une ligne dur dans la mise en place du Brexit

Dans l’article ci-dessous, Philippe Legrain analyse et discute cette stratégie et les conséquences politiques pour le Royaume Uni.

Mayday au Royaume-Uni

LONDON – Les conservateurs en faveur du Brexit – qui ont fait campagne pour que le Royaume-Uni vote de quitter l’Union européenne – continuent à parler à tort et à travers de la construction d’une Grande-Bretagne ouverte, tournée vers l’extérieur et ouverte commercialement. Or, le Royaume-Uni est en fait en train de se refermer sur lui-même. La Première ministre Theresa May, qui se présente elle-même comme la réponse du Royaume-Uni à Angela Merkel, est en passe d’avoir plus en commun avec Marine Le Pen, le leader du parti d’extrême-droite français Front National, qu’avec la Chancelière internationaliste de l’Allemagne.

May a exposé sa vision pour l’avenir de la Grande-Bretagne lors de la conférence du Parti conservateur ce mois-ci. Elle a promis de déclencher le processus de sortie officielle du Royaume-Uni avant la fin de mars 2017, et a déclaré que le contrôle national de l’immigration – et non pas la continué de l’adhésion au marché unique de l’UE – sera sa priorité dans les négociations à venir sur le « Brexit ». Cette position met le Royaume-Uni sur la bonne voie pour un « Brexit dur » d’ici à avril 2019.

L’article complet est disponible ici

Une réflexion au sujet de « Difficultés au Royaume Uni »

Les commentaires sont fermés.