Cinq graphes sur l’ISM d’août: ouh! c’est moche

L’ISM du secteur manufacturier est repassé sous le seuil de 50 en août à 49.4.
Le graphique ci dessous montre que le rebond récent n’était peut être que temporaire puisque d’octobre 2015 à février 2016 il était déjà sous ce seuil. Le niveau d’aout est très en-dessous de sa valeur moyenne depuis 1970.
La conjoncture s’affaiblit brutalement et traduit une fragilité domestique. Cela est peut être temporaire mais cela traduit une incapacité à rebondir fortement et durablement pour l’économie américaine.
Pas certain que l’on soit proche des objectifs définis par la Fed comme l’évoquait Janet Yellen et Stan Fisher.  Il va peut être falloir attendre encore un peu, encore un peu, encore un peu avant que la Fed ne remonte ses taux si elle le fait.

usa-2016-aout-ismmanuf
Le repli vient de l’ensemble des composantes de l’ISM comme le montre le graphe. Les replis des commandes (en bleu) et de la production (rose) sont spectaculaires.
us-2016-aout-ism-manuf-contrib
La baisse des commandes est domestiques car les commandes en provenance de l’étranger sont stables.
usa-2016-aout-ismcomaexport.png
C’est pour cela que le repli du ratio nouvelles commandes sur stocks est particulièrement inquiétant car la cohérence avec la variation du PIB est plutôt bonne.
usa-2016-aout-ism ratio.png
En outre les tensions sur les prix se relâchent
usa-2016-aout-ismprix.png

Une réflexion au sujet de « Cinq graphes sur l’ISM d’août: ouh! c’est moche »

  1. Ping : ISM global au plus bas depuis janvier 2010:La Fed au repos en septembre | Le Blog de Philippe Waechter

Les commentaires sont fermés.