Prix du pétrole et Inflation – La rupture

Le graphe le plus important du moment est celui ci:
Le prix du pétrole est repassé au-dessus de sa référence calendaire de 2015. Cela veut dire que la contribution de l’énergie au taux d’inflation va tendre rapidement vers 0 et si le prix se maintient au voisinage de 50 dollars, la contribution deviendra positive.
Le taux d’inflation va converger rapidement vers le taux d’inflation sous-jacent.
Cela ne suffira pas pour faire tendre la variation annuelle des prix vers la cible décidée par les banques centrales (2%) mais c’est une étape importante.
On voit sur le graphe que le prix du pétrole est toute l’année 2015 au-dessous de 2014. C’est la source de repli fort et rapide des taux d’inflation dans les pays occidentaux. La comparaison était du même type en 2016 par rapport à 2015 jusqu’à la semaine dernière.

comp-pet-2014-2015-2016-22-08-16
Le graphe ci-dessous compare la variation annuelle du prix du pétrole (en euro) et la contribution de l’énergie au taux d’inflation de la zone Euro. Les deux évolutions ont des allures cohérentes. Le prix du pétrole utilisé pour août est la moyenne observée jusqu’au 19 août.  La courbe rouge est la variation annuelle du prix du pétrole si celui ci se maintient à 50 dollars en moyenne chaque mois d’août à décembre avec une parité de 1.12 entre l’euro et le dollar.
Le redressement sur la fin de l’année 2016 de la courbe rouge devrait se refléter dans une contribution de l’énergie positive tendant vers 0.5%. Avec un taux d’inflation sous-jacent à 0.9% (comme en juillet), le taux d’inflation de la zone Euro  pourrait, en décembre 2016, tendre vers 1.4%

Petrole-cpi-ze-22-aout2016

2 réflexions au sujet de « Prix du pétrole et Inflation – La rupture »

  1. Ping : Pas de surchauffe aux USA – Ma chronique macroéconomique | Le Blog de Philippe Waechter

Les commentaires sont fermés.