Les ménages britanniques inquiets en Juillet

La réaction des ménages après une élection est toujours importante à analyser. Souvent en France, le changement de président de la République s’accompagne d’une hausse des indices de confiance. Le cadre change avec le nouveau président et une large majorité de la population s’en réjouit et veut y croire. Cela parait logique et rassurant.
C’est là que l’on constate que les britanniques sont à part. L’indice de confiance calculé en Juillet, soit après le référendum, n’a jamais chuté autant: -8 points sur un mois.
Les ménages britanniques  qui changent de cadre de référence avec le vote en faveur du Brexit ne sont pas enthousiastes. Cela se lit sur l’évolution de l’indice de confiance mais c’est encore plus marqué dans l’anticipation de l’activité au cours des 12 prochains mois. Là, la rupture est marquée. Cela suggère que les ménages vont être beaucoup plus prudents dans leur comportement au risque de créer la récession qu’ils redoutent en réduisant la demande adressée aux entreprises. Les économistes avaient averti sur un risque de récession. Les ménages ont enfin pris en compte cette possibilité martelée, à juste titre, par les économistes mais ils risquent de provoquer eux-mêmes cette récession. (prophétie auto-réalisatrice)

RU-2016-juillet-consconf
RU-2016-juillet-consconfVariation.png
RU-2016-juillet-confCons-sita12mois.png