Brexit – Un gros coup de canif dans l’unité britannique et dans celle de l’Europe

Le Brexit pose des questions majeures tant à la Grande Bretagne qu’à l’Europe

On observe trois types de ruptures fragilisant l’unité britannique:
> La première fracture majeure est entre les jeunes et les vieux. Les 18-24 ont voté très majoritairement pour le maintien dans l’Union Européenne (75%) alors qu’ils n’étaient que 39% pour les plus de 65 ans. Ceux qui vont devoir construire le Royaume Uni devront le faire dans un cadre isolé sans le soutien économique et politique des autres pays européens. La jeunesse anglaise est trahi par la génération des baby boomers.
> La deuxième est entre Londres et le reste de l’Angleterre. Le grand Londres est pour le maintien majoritairement alors que le reste de l’Angleterre est pour la sortie majoritairement. Il y a eu de nombreuses polémiques sur ce point déjà ce matin sur twitter. C’est intéressant comme opposition car le revenu de l’Angleterre est très dépendant de l’activité à Londres. On le voit sur le graphe ci dessous. Le Royaume Uni, à droite sur le graphe, défie tous les repères européens.

img_1169

> La troisième est politique car le sujet du Brexit est transverse. La recomposition politique qu’entraine le Brexit va se précipiter après la démission, l’automne prochain, de David Cameron. Je ne sais pas comment elle se dessinera mais on risque d’avoir une situation plutôt hétérogène. De plus en dehors de l’Angleterre il est probable que les écossais demande leur indépendance. Cela rajoutera à la nécessaire confusion.

Au regard de ces trois phénomènes, et il y en a certainement de nombreux autres à découvrir notamment dans les conséquences économiques, il est probable que la situation britannique ne sera pas stable au cours des prochains mois. Ce vote remet en question l’équilibre intergénérationnel, géographique et politique du Royaume Uni. Imaginer une solution toute prête serait illusoire.

En Europe aussi la situation va être complexe car très vite les partis politiques eurosceptiques vont s’emparer de la question d’un référendum dans les différents pays européens. Cela a déjà été évoqué ce matin dans différents pays. Si l’on n’y prete pas garde ce sera le sujet principal des prochaines élections présidentielles françaises. Dans tous les cas cela créera, comme au Royaume Uni des divisions politiques fortes y compris au sein de chaque parti. D’importantes forces centrifuges vont être observées au cours des prochains mois créant de l’incertitude dans une zone qui commençait à retrouver une certaine stabilité économique.
C’est pour cela qu’une initiative européenne doit être mise en œuvre afin de trouver à l’Europe un futur et une unité. Les européens doivent se faire entendre davantage que durant la campagne pour le référendum sur le Brexit; leur silence était assourdissant. Seul, chacun de son côté, dans un monde globalisé il serait illusoire d’imaginer que l’Europe et chacun de ses pays membres puisse conserver la puissance et l’influence que lui donne l’institution européenne. Les britanniques seront les premiers à s’en apercevoir.

2 réflexions au sujet de « Brexit – Un gros coup de canif dans l’unité britannique et dans celle de l’Europe »

  1. Ping : Brexit – Un gros coup de canif dans l’unité britannique et dans celle de l’Europe | Econewsafrique

Les commentaires sont fermés.