La dynamique de l’emploi se confirme en France

Pour le 7ème trimestre consécutif l’emploi marchand* a augmenté en France. Au cours du premier trimestre 2016, la hausse est de 24 400 après 31 800 au dernier trimestre de 2015. Sur un an, ce sont 106 700 emplois qui ont été créés.
La courbe de l’emploi se redresse mais le mouvement  n’est pas encore spectaculaire lorsque l’on regarde sur une longue période.
On peut aussi relever que la question de l’emploi, sur laquelle on se penche beaucoup actuellement, se pose depuis le début des années 2000. La tendance est quasiment horizontale depuis une quinzaine d’années.
france-2016-t1-emploi
A court terme, la reprise du PIB commence à affecter le profil de l’emploi comme le montre le graphe ci-dessous. L’emploi n’est cependant pas encore revenu à son pic du premier semestre 2008 contrairement à ce qui a été constaté sur le PIB.
France-2016-T1-PIB-emploi
Pour être plus précis, il me semble intéressant de changer l’échelle et de démarrer en 2011. Sur le graphique ci-dessus on constate une nette rupture dans le profil du PIB à cette date. Il m’a semblé pertinent de regarder ensemble le PIB et l’emploi depuis cette période.
J’ai rajouté sur le graphe une tendance calculée sur la période allant du premier trimestre 2011 au dernier trimestre 2014 et prolongée jusqu’à maintenant. Le taux de croissance moyen de 2011 à 2014 est de 0.4% par an. On observe ici que ce n’est pas suffisant pour créer de l’emploi. Sur toute cette période l’emploi se replie. En revanche, dès que l’on s’en écarte, à partir du début de l’année 2015, on observe que la courbe de l’emploi repart à la hausse. J’ai mis un indicateur au premier trimestre 2015 (ligne verticale grise) pour bien indiquer ce changement de régime.
Cela montre une sensibilité forte de l’emploi à la croissance et suggère qu’il y a une nécessité à disposer d’une croissance plus robuste si l’on souhaite voir l’emploi s’accroître dans la durée. Le marché du travail apparait réactif à l’activité.
Dès lors faut-il rendre le marché du travail plus flexible (ce qui est fait actuellement par les CDD) ou faut il en améliorer le fonctionnement pour que tout salarié ait le sentiment que lorsqu’il se trouve au chômage il n’est pas livré qu’à lui même? C’est sur ce dernier point que la loi présenté récemment était asymétrique et ne convergeait pas vers le flexicurité.
France-2016-t1-pib-emploi-2011-2016.png

Dans le détail sectoriel, on notera que ce sont les services qui ont créé le plus d’emplois. C’est habituel mais généralement l’intérim lui faisait concurrence, ce n’est pas le cas en ce début d’année 2016. L’emploi intérimaire n’augmente que de 2000 au premier trimestre. Ce n’est pas forcément un changement de tendance sur le marché du travail, il est trop tôt pour le dire. (l’intérim est souvent un indicateur avancé de la dynamique du marché du travail). L’industrie et la construction continuent à réduire leur niveau d’emploi. C’est récurrent dans l’industrie et depuis le début de la crise de 2008 dans la construction.
France-2016-t1-emploi-detailcontrib

_________________________
*Champ de l’emploi marchand : ensemble de l’économie hors agriculture et secteurs non marchands (administration, éducation, santé et action sociale)

2 réflexions au sujet de « La dynamique de l’emploi se confirme en France »

  1. Ping : La dynamique de l’emploi se confirme en France | Econewsafrique

Les commentaires sont fermés.