Le point haut du cycle est passé aux USA

Je maintiens qu’au regard du taux d’utilisation des capacités de production, le point haut du cycle américain est passé. Cela peut être compatible avec un taux de chômage qui recule encore.
L’inflexion du secteur énergétique, après la baisse du prix de l’or noir, se propage vers le reste de l’économie via une dynamique de l’investissement beaucoup plus réduite dans l’exploration minière.
Cela ne suggère pas une récession mais une inflexion de l’activité américaine qui sera amplifiée par l’incertitude liée l’entrée en campagne électorale après les caucus de juillet.
usa-2016-mars-tuc-chom