La croissance chinoise décomposée.  

Juste un graphe sur la décomposition de la croissance en Chine.

  Quatre remarques

  • La contribution du secteur manufacturier est médiocre. Ce n’est plus le fer de lance de la croissance chinoise contrairement à ce qui était observé avant 2011.
  • L’immobilier a un poids réduit. Il n’a plus non plus le même apport que par le passé.
  • Les services sont désormais le support majeur de la croissance. Cela reflète le changement du modèle de croissance.
  • La finance a une contribution en forte hausse mais cela traduit principalement la bulle constatée sur le marché des actions. Ne doutons pas, qu’après l’intervention énergique des autorités chinoises pour réguler ce marché, la contribution de la finance chutera de façon spectaculaire.

La croissance chinoise a été portée récemment par l’explosion de son secteur financier.  La mise en bon ordre de ce marché après l’éclatement de la bulle va se traduire par une contribution beaucoup plus réduite de ce secteur et donc une hausse globale de l’activité nettement moins rapide je ce qui a été observé ces derniers mois.

La Chine cherche à retrouver une croissance dynamique mais elle ne trouve pour l’instant que des pis-aller. Une bulle financière, après un excès d’endettement, n’est pas la meilleure source d’une croissance durable.