Propositions grecques: Les ingrédients pour un accord?

Le document en version pdf est FlashMarches_10_07_2015FR
Une mise à jour est disponible en anglais ici

Le programme présenté par Alexis Tsipras à la troïka reflète la volonté d’obtenir un accord afin de maintenir la Grèce dans la zone Euro. L’objectif est d’obtenir un troisième plan d’aide d’environ 50 Milliards sur 3 ans. Ce plan doit permettre à la Grèce de faire face à ses engagements.

Les mesures présentées et les objectifs budgétaires sont calés sur les requêtes qui étaient faites par la troïka le 26 juin.
A l’horizon 2018, le solde budgétaire primaire devrait s’inscrire à 3.5% du PIB contre moins de 1% cette année. Cela permettra de ne plus alimenter la dette grecque.

La TVA va augmenter au taux de 23% (avec cependant une TVA réduite sur les hôtels (point de discorde avec la troïka?)) et les avantages fiscaux sur la TVA dans les iles va disparaitre. Les mesures sur les taux de TVA s’étageront jusqu’en Octobre 2015. Pour la TVA sur les iles l’ajustement s’opèrera de façon progressive jusqu’à fin 2016 en commençant par les iles les plus prospères.
L’objectif est d’accroître de 1% de PIB les recettes de l’Etat.
L’âge de la retraite est repoussé à 67 ans pour avoir une pension complète et à 62 ans pour ceux ayant travaillé 40 ans en 2022. Des pénalités seront introduites sur les retraites prises plus jeune. L’objectif est de réduire le coût des pensions de 1% du PIB dès 2016.
Pour rendre le système des retraites soutenable une nouvelle réforme sera présenté le 31 octobre 2015 afin de revoir la cohérence de l’ensemble du système.

Diverses mesures sur la fiscalité, la corruption et le fonctionnement des marchés (concurrence) seront aussi mises en place afin d’améliorer l’efficacité de l’Etat et celle de l’économie.

Aujourd’hui
La commission doit réagir à ces propositions faites à la dernière minute du temps réglementaire
Le parlement grec doit voter ce programme. Cela ne sera pas simple car des membres de Syriza ont déjà fait part de leur désaccord.

Ce week-end
La réunion de l’Eurogroup se tiendra à 15h et dimanche la réunion des chefs de gouvernement de la zone Euro se fera à 16h et celle des chefs de gouvernement de l’Union Européenne à 18h

Conclusion
Les grecs mettent toutes les chances de leur côté pour obtenir un accord. Celui ci reste soumis au vote du parlement grec et à l’approbation des européens.
Le vote au parlement grec pourrait permettre à Alexis Tsipras de compter sa nouvelle majorité si elle se dégage. L’engagement est pro-euro et pourrait rallier des parlementaires ayant voté « oui » dimanche dernier. En outre, l’accord de lundi, signé par l’ensemble des grands partis grecs, donne pouvoir à Tsipras de négocier pour la Grèce. Cette légitimité doit lui permettre de disposer d’une majorité nouvelle.
En Europe, les allemands changent un peu de ton et semble craindre les conséquences d’un Grexit.

Peut-on être optimiste sur un accord?
J’ai envie de l’être