Prendre l’avion à Hong Kong, c’est pratique, simple et contribue à l’attractivité et la compétitivité

La compétitivité entre pays ne se mesure pas qu’au prix des produits. Elle s’inscrit dans une démarche plus large de qualité et de services. Le Conseil d’Analyse Economique a fait une note récemment sur cette question.
 

Je voudrais apporter une touche d’expérience à cette question. 

J’étais à Hong Kong jusqu’à ce week-end et j’y ai vu un service attractif pour le voyageur au long cours. Au centre de Hong Kong, à Central Station, il est possible de s’enregistrer et de déposer son bagage. Celui ci est ensuite transporté à l’aéroport sans que le voyageur ait à s’en soucier. Il ne le reprendra qu’à son arrivée à destination sur le tapis de livraison. 

De la sorte, le voyageur ne transporte vers l’aéroport que son bagage cabine, évitant ainsi la montée des escaliers avec de lourdes et encombrantes valises. En outre, de Hong Kong centre à l’aéroport le temps est toujours de 24 minutes avec deux arrêts. Le train est destiné clairement aux voyageurs. 

Pour une place, une ville qui souhaite être perçue comme internationale et qui veut renforcer cette image et l’activité qui s’y attache, il est essentiel que l’accès à l’aéroport soit le plus simple possible, cela fait parti de la réputation de la ville et de son attractivité. Les produits sont souvent substituables mais les services font la différence. Hong Kong, sur cet aspect du trajet à l’aéroport, l’a bien compris. Dans un monde ouvert et substituable, le voyageur et l’homme d’affaire doivent souhaiter venir sinon ils iront ailleurs; l’accès aux transports est majeur sur ce point. 

Je ne suis pas certain que cela soit perçu comme tel en France alors que les projets ambitieux s’accumulent et ne seront un succès que si le monde entier souhaite y participer comme intervenant et/ou comme visiteur. Le chemin est encore long et les batailles seront nombreuses notamment dans le cadre du Grand Paris qui doit être le plus attractif possible pour créer de l’activité et de l’emploi dans la durée.