Le doute des banquiers centraux américains 

A la lecture des minutes de la réunion du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) des 28 et 29 avril, on perçoit une détermination qui s’émousse quant à la nécessité de remonter les taux d’intérêt rapidement.

Comme cela pouvait être pressenti à la lecture du communiqué publié à la fin de la réunion d’alors, il n’y aura pas de mouvement en juin.  Pour la suite, les banquiers semblent dans l’embarras se réfugiant dans le cadre d’une décision meeting après meeting et sans guidance.. L’empressement qui était perçu il y a quelques semaines encore n’est plus de mise. Je ne suis pas certain du tout qu’une date ait été imaginée de façon significative.

Je trouvais depuis longtemps qu’il n’y avait pas urgence à remonter les taux de la Fed, ces minutes me confortent dans l’idée que la banque centrale ne le fera pas rapidement. L’activité est peu dynamique, il n’y a pas d’inflation et le dollar est toujours fort. Pourquoi se précipiter ?