Quelle urgence y-a-t-il à vouloir remonter les taux d’intérêt?

J’aime bien ce post de Krugman sur le conservatisme monétaire et la nécessité de voir la Fed remonter ses taux d’intérêt rapidement.
L’argument peut être celui ci: « Après avoir associer une inflation galopante aux politiques monétaires non orthodoxes voici que le conservatisme monétaire suggère qu’un peu de déflation ce n’est pas grave. »
Là où cela est dramatique est que de nombreux déséquilibres sont observables et que créer une situation déflationniste ne ferait que les renforcer obligeant rapidement la banque centrale à faire machine arrière. L’exemple suédois est intéressant sur ce point. Il n’est pas sûr que l’on puisse exonérer la BCE d’en être aussi une illustration avec la double remontée des taux d’avril et juillet 2011.

Le post de Krugman est ici