Une remarque sur la Grèce

Pas de chronique audio ce matin
Je crois toujours à un accord avec la Grèce d’ici à vendredi. Une absence d’accord mettrait la zone euro en risque. Qui aujourd’hui est prêt à prendre ce risque? Mais l’accord doit être plus équilibré que celui qui était proposé hier (dans le communiqué non officiel qui circule) qui suggérait que toutes les ressources (le surplus primaire) devaient être consacrées au remboursement de la dette. Ce n’était pas viable pour le gouvernement grec vis à vis de ses électeurs car cela réduisait à néant la possibilité d’une relance de l’économie.
L’Eutogroup proposait ainsi une extension du programme alors que le gouvernement grec souhaite une mesure transitoire permettant de prendre le temps pour discuter d’un nouveau contrat.

La question en fait est de savoir jusqu’où chacune des parties pourra aller pour ressortir de la négociation avec un accord en indiquant cependant qu’elle ne pouvait aller plus loin.
Le gouvernement grec vis à vis de ses électeurs et de la gauche du parti. Les gouvernements en raison de la nécessité de faire voter un nouveau programme grec par leur parlement respectif.
Pour chacune des deux parties il faut revenir la tête haute. Hier ce point n’était pas encore atteint.

Une réflexion au sujet de « Une remarque sur la Grèce »

Les commentaires sont fermés.