Anticipations Hebdo du 9 Février

Le document complet en format pdf est ici Anticipations Hebdo du 9 Février

L’élément clé durant la semaine du 2 Février 2015
L’emploi américain a progressé très rapidement au cours des 3 derniers mois
. Le chiffre de janvier a été fort (257 000) et les révisions à la hausse en novembre et décembre ont été significatives. Cela se constate sur le graphe.
Plusieurs aspects sont importants à noter:
le premier est que le mouvement haussier qui a débuté en avril 2014 se poursuit et prend de l’ampleur. (voir le graphe)
Le second point à observer est le retour rapide sur le marché du travail de ceux qui ne recherchaient plus d’emploi. Cela suggère que le marché du travail redevient attractif pour ceux qui en étaient sortis. C’est un signal important dans la dynamique du marché du travail. On observe d’ailleurs que le taux d’emploi continue de s’améliorer notamment pour les 25-55 ans. Ils avaient été pénalisés par les chocs successifs sur ce marché du travail mais reviennent peu à peu même si ce taux d’emploi est encore réduit. Il s’inscrit à 77.2% soit 2.8 en dessous du point haut de janvier 2008.
Le choc sur le marché du travail a été très violent et marqué par beaucoup de persistance. La reprise de l’activité permet de progressivement retrouver des dynamiques plus habituelles. Certaines populations étaient sorties du marché du travail depuis longtemps, elles reviennent. C’est un signal très positif. C’est pour cela que le taux de chômage remonte.
On voit cependant que cela ne crée pas encore de tensions. L’ajustement n’est pas encore suffisamment avancé pour provoquer une hausse forte et durable du taux de salaire.
USA-2015-janvier-emploimensuelLes autres éléments marquants

  • La situation grecque reste fragile. La tournée diplomatique ne s’est pas très bien passée, les dirigeants grecs ont eu du mal à convaincre. La BCE a modifié les conditions de refinancement des banques en n’acceptant plus les dettes émises ou garanties par l’Etat. La procédure d’urgence ELA doit être mise en œuvre. Alexis Tsipras a maintenu, le 8, les options prises pendant sa campagne. Il veut le 11 et le 12 février redéfinir le contrat entre la Grèce et la zone Euro. Un échec serait très pénalisant pour tous les pays de la zone.
  • Indices PMI stables dans le secteur manufacturier pour les pays industrialisés mais repli rapide de l’ISM américain. Très légère, et de loin, convergence des indices composites aux USA et en zone Euro.
  • Situation toujours fragile dans les émergents au regard de ces enquêtes
  • Reprise de la consommation au dernier trimestre 2014 en zone Euro. Les dépenses n’ont jamais autant progressé depuis le dernier trimestre 2006.
  • Inflation toujours réduite en 2014 aux USA. La mesure favorite de la Fed est en hausse de 1.3% et la partie sous-jacente à 1.4%. Cela reste très loin de l’objectif de la Fed de 2%.
  • La Banque Centrale d’Australie a réduit son taux de référence de 25bp à 2.25% sur une anticipation de croissance globale réduite et trajectoire toujours dégradée sur le prix des matières premières
  • Hausse de la production industrielle allemande en décembre et au T4 (2.5% après -1% en T3 en taux annuel) Pour l’ensemble de l’année +1.3% après +0.1% en 2013
  • Surplus historique du commerce extérieur chinois: +USD 60Mds en janvier et 408 Mds sur un an – Reflux des importations (matières premières) et net inflexion des exportations

Les points marquants de la semaine à venir

  • L’élément majeur sera la double réunion européenne sur la Grèce les 11 et 12 février
  • Sur la conjoncture, l’attention sera portée par la publication des chiffres de croissance du PIB pour le T4 et l’ensemble de l’année 2014 en zone Euro et aussi en Allemagne, en France….
  • Rapport sur les ventes de détail aux USA (jeudi) et rapport sur l’inflation au Royaume Uni (jeudi)
  • Chiffres de production industrielle dans les pays européenne cette semaine
  • Chiffres de l’emploi au dernier trimestre 2014 en France (vendredi)