1 graphe pour comprendre le vote grec

Le vote grec demain 25 janvier va probablement être remporté par Syriza.
Le graphe montrant le PIB par tête grec en % du PIB de l’Union Européenne explique à lui seul le vote contestataire et la volonté de trouver une autre voie.
Jusqu’au début des années 2000 le PIB par tête grec représentait de 65 à 70 % du PIB par tête de l’Union Européenne. Dans les années 2000 cette proportion est montée à plus de 85% sous l’impulsion des aides européennes. L’investissement productif et la productivité ne validaient pas cette progression très rapide.
L’ajustement via les plans d’austérité a fait reculer ce PIB par tête de façon spectaculaire. Le repli a été d’une rapidité incroyable. En 2014, le niveau est plus faible qu’avant la mise en place de la zone Euro.
Dès lors pourquoi les grecs continueraient ils à voter pour le parti au pouvoir?

Ce graphe dit aussi que la dette publique grecque qui est sur une trajectoire insoutenable ne pourra pas être ajustée via un effort supplémentaire des citoyens grecs. Il faudra que cette dette soit négociée avec les institutions européennes qui la détiennent presque en majorité.
Grece-PIBpar tete

10 réflexions au sujet de « 1 graphe pour comprendre le vote grec »

  1. Le PIB par habitant en SPA de la Grèce en 2013 est de 73 (moyenne UE = 100) et non pas 60 comme votre graphique le laisse penser.
    http://ec.europa.eu/eurostat/web/purchasing-power-parities/statistics-illustrated
    Autrement dit, les Grecs ont un PIB par hab inférieur d’un quart par rapport à la moyenne UE, ils ne sont donc pas à plaindre, il faut arrêter de s’émouvoir sur ce peuple en particulier alors que les Roumains et Bulgares sont bien plus pauvres (et ils respectent les règles budgétaires EUX)

    • @finland power : surpris de votre point de vue car c’est la chute vertigineuse du PIB qui est l’élément traumatisant déclencheur et non pas son niveau. Quand le remède est pire que le mal ….Je ne connais pas bcp de pays européen (même l’Allemagne) qui aurait pu encaisser un tel choc sans une révolution derrière. Oui ce qui ce passe en Grèce est juste normal, oui le remède de la Troika était irresponsable….même si les Grecs ont été irresponsables avant cela et même si je ne suis pas un économiste distingué. 😉 Cordialement.

  2. @Karl : Demandez aux Estoniens, aux Lituaniens et aux Lettons, ils vont bien rigoler… L’austérité qu’ils ont subit en 1 an était aussi brutale que ce que les grecs ont subi en 5 ans, et ils ne se sont pas plaint… Maintenant ces états Baltes sont en bonne santé économique (dette très faible et excellente croissance) Les Grecs sont des voyous, arrêtez de les défendre (ou alors défendez aussi les autres pays qui le méritent bien plus)

    • Bonjour Finland Power. En effet vous avez raison , c’est peut être la Nordic Power… Mais on voit aussi par comparaison que les pays « aidés » par la Troïka sont restés plus longtemps en récession que les autres. De là à établir un lien ?

      • Bonjour Karl, c’est faux renseignez vous sur les pays Baltes, ils ont aussi été « aidé » par la Troika !

Les commentaires sont fermés.