Le plafond suisse s’écroule

La Banque Nationale de Suisse (BNS) a supprimé le plafond à 1.2 entre le franc suisse et l’euro. Elle a aussi réduit son taux d’intérêt de référence à -0.75% contre -0.25% auparavant. La monnaie suisse s’est spontanément et fortement appréciée contre la monnaie européenne.(voir graphique en bas du post)
Un ajustement avait déjà eu lieu en décembre. Le taux d’intérêt de référence avait été abaissé mais sans toucher le plafond.
Cette mesure est une surprise car officiellement ce plafond était évoqué comme un élément clé de la politique monétaire suisse. Une rupture a eu lieu depuis.

Cela suggère plusieurs remarques
1 – Ce plafond avait été mis en place en Septembre 2011 lorsque la crise menaçait la zone Euro. Le franc suisse était alors la monnaie refuge. Afin d’éviter une hausse supplémentaire la BNS avait décidé de ce plafond. En outre le très faible taux d’inflation à l’époque incitait à cette mesure afin de ne pas importer davantage de désinflation.
2 – La défense de la monnaie s’est traduite par une forte accumulation de réserves
3 – Le retrait de ce plafond traduit l’idée d’un changement de régime de l’euro:
A – Cela traduit certainement la hausse de la probabilité d’un QE de la part de la BCE (annonce le 22 janvier?) surtout après les propos de la Cour Européenne de Justice hier.
B – Dès lors les conditions d’équilibre vont changer entre les deux monnaies. Le QE va avoir tendance à déprécier encore davantage la monnaie unique.
L’interrogation est alors de savoir s’il faut maintenir coute que coute le plafond de 1.2 ou s’il faut laisser se mettre en place un nouvel équilibre entre les deux monnaies. C’est cette deuxième option qui a été choisie par la BNS. Elle laisse le marché déterminer le nouvel équilibre afin de ne pas se battre pour rien ce qui pourrait in fine être contreproductif.
4 – Pour compenser le caractère restrictif de l’appréciation de la monnaie suisse la BNS a décidé de réduire son taux de référence.
La composée des deux mesures se traduira par une mesure de l’effet de la politique monétaire plus restrictive ou plus accommodante qu’avant la décision?
Pour l’instant il est difficile de conclure mais c’est un jeu risqué.
5 – Cette mesure de taux franchement négatif fait rentrer la Suisse dans une twighlight zone puisque la courbe des taux est négatif jusqu’au 7 ans et que le 10 ans est juste un peu au dessus de 0.1%.
6 – La mesure suisse a surpris mais ayons bien à l’esprit que la baisse de l’euro contre dollar reflète le changement profond de la parité la plus traitée et de loin sur le marché des changes. Chaque monnaie se définit peu ou prou face à cette parité. Le passage de la monnaie européenne en dessous de 1.2 contre dollar et la perspective d’aller plus bas avec la mesure d’apport massif de liquidité que sera le QE oblige chaque monnaie à trouver un nouvel équilibre. La volatilité va se trouver sur ce marché des changes cette année. Chaque monnaie va devoir trouver sa place et son nouvel équilibre.

Le graphe ci-dessous tirée du FT montre l’ajustement brutal de la monnaie helvète après l’annonce de la BNS

B7Zv897IYAA3pO4

3 réflexions au sujet de « Le plafond suisse s’écroule »

  1. Ping : Le plafond suisse s’écroule | Philippehua's Cellule 44

Les commentaires sont fermés.