Fed Quelques remarques au fil de la conférence de presse

La Fed devient patiente. Le terme relatif à la période considérable disparaît du communiqué.
Est ce un changement dans le timing et la réflexion de la Fed sur le moment du changement de taux ou est ce sue cela reflète simplement le moyen de se débarrasser d’un terme devenu encombrant.

Pas de changement de taux à priori lors des deux prochaines réunions du FOMC. Après cela dépendra de l’allure de l’économie. Mais « a couple of meetings » implique-y-il avril ou sera ce juin? Il sera intéressant de voir l’inflation et l’impact du pétrole à ce moment là.

La longueur du caractère transitoire de l’effet lié au pétrole sera déterminant dans le profil de l’inflation et donc dans la réaction de la Fed que ses taux d’intérêt.

L’hypothèse est que la baisse du prix du pétrole n’aura pas d’effet durable sur les anticipations d’inflation.
Pas de profil ex ante sur la remontée des taux d’intérêt.

Pas d’overshoot attendu de l’objectif d’inflation à 2%. Le profil de l’inflation attendu est très sage avec une convergence monotone vers la cible loin dans le temps. Pas de période d’inflation très basse ni d’overshoot.

Défense de l’indépendance des banques centrales et notamment de la Fed. Mais s’engagera t elle et sous quelle forme pour dépendre cette position ? Pas très clair.

Attentive à la Russie mais pas d’inquiétude macro pour les USA. Plus circonspect pour l’Europe en raison de la dépendance énergétique vis à vis de la Russie.

Le propos moins dovish de la Fed (avril ou juin) dope le dollar. La divergence entre la Fed et la BCE sur le maintien des taux courts pousse l’eurodollar vers 1.20 rapidement

Le début de la remontée des taux par la Fed aura lieu probablement avant l’été 2015 (juin) mais sans mouvement fort et rapide.