Anticipations Hebdo du 1er Décembre 2014

Le document complet en format pdf est ici Anticipations Hebdo du 1er Décembre 2014

Les attentes de la semaine du 1er au 7 Décembre

  • Elément clé: la réunion de la BCE coincée entre les multiples déclarations de Mario Draghi et de Vítor Constâncio son vice-président sur la nécessité de mesures supplémentaires et l’opération de TLTRO du 11 décembre. Pas d’annonces fortes attendues. Réunion de la Banque d’Angleterre (l’annonce d’une hausse de taux fin 2015 a été faite lors du rapport sur l’inflation il y a 10 jours). Beige book de la Fed mercredi
  • Réunion des Banques Centrales en Pologne, Australie, Inde (baisse?) et Brésil (hausse?)
  • Lundi PMI et ISM du secteur manufacturier et mercredi ceux des services
  • Emploi américain vendredi. On regardera toujours les évolutions de salaires
  • Détail du PIB de la zone Euro pour le 3ème trimestre (vendredi) et en Italie (lundi)
  • Ventes de détail en zone Euro pour Octobre (mercredi) et commandes à l’industrie allemande (vend.)

Les points majeurs à retenir en Europe du 24 au 30 Novembre

  • Taux d’inflation retombé à 0.3% en novembre pour la zone Euro. Le taux sous-jacent à 0.7%. L’Allemagne à 0.5%; l’Italie à 0.17% et l’Espagne à -0.5%. Le risque de déflation ne s’éloigne pas
  • Taux de chômage en zone Euro au mois d’octobre à 10.5% comme en août et septembre.
  • Rebond de l’indice IFO, novembre, porté principalement par le marché intérieur allemand
  • Rebond de l’indice de climat des affaires en France, novembre. Tous les secteurs s’améliorent mais restent au-dessous de leur moyenne de long terme
  • Le détail du PIB allemand montre la robustesse de la consommation mais la fragilité de l’investissement – La croissance est confirmée à 0.26% en taux annualisé. Acquis de 1.4%
  • Au Royaume Uni, la croissance de 2.8% en T3 a été confirmé (taux annuel). La fragilité vient du commerce extérieur. Acquis de 2.85% pour 2014
  • Repli des dépenses des ménages en France en Octobre (-0.85%) mais + 0.16% hors énergie

Les points majeurs à retenir aux USA du 24 au 30 Novembre

  • La révision de la croissance à +3.9% au lieu de 3.5% lors de la deuxième estimation confirme le rôle majeur de la demande privée dans la dynamique de croissance. Ce support fort est la source de l’expansion américaine. C’est une différence majeure avec la zone Euro
  • L’acquis est de 2.1% pour 2014.
  • Depuis novembre 2013 le rythme de progression des prix immobilier ralentit fortement passant de 13.7% à 4.9% en octobre selon l’indice Case Shiller. Pressions limitées mais équilibre plus durable probablement
  • Deuxième mois consécutif de repli des commandes de biens d’équipement (2 fois -1.3%). Compte tenu de l’information donnée par cet indicateur sur l’investissement des entreprises ce n’est pas une bonne nouvelle. Sur 3 mois les commandes n’augmentent que de 2.7% en taux annualisé en octobre contre 17% en aout.
  • Enquêtes des consommateurs qui restent proches des moyennes historiques en novembre

Les points majeurs en Asie et Latam du 24 au 30 Novembre

  • Net ralentissement de l’inflation en octobre au Japon. Elle passe de 3.3% à 2.9%. L’indice sous-jacent passe de 2.2% à 2.1%. Ce mouvement devrait se prolonger en novembre en regardant le chiffre de l’inflation à Tokyo qui ralentit encore en novembre
  • Le pouvoir d’achat des ménages va mieux. Le ralentissement de l’inflation et la hausse du salaire nominale en octobre ont permis une nette réduction de la perte de pouvoir d’achat du revenu sur un an à -1.9%
  • De ce fait les dépenses des ménages ont augmenté de 1% en octobre sur un mois mais restent 4.3% au-dessous de son niveau de l’an dernier. La situation se stabilise mais à un bas niveau.
  • Légère hausse de la production industrielle en octobre (+0.2% après +2.9% en septembre). Sur les 3 derniers mois par rapport aux 3 mois précédents l’indice continue de se contracter (-2.8% en taux annualisé).

Le graphe de la semaine Le prix du pétrole en euro depuis janvier 1982
Le mouvement actuel de repli est significatif au regard des grands mouvements observés sur le prix de l’or noir. L’absence d’accord lors de la réunion de l’OPEP le 27 novembre va renforcer ce repli et finalement favoriser la reprise dans les pays développés
contrechocpetrolier