Anticipations Hebdo du 8 Septembre 2014

Le document en version pdf est ici: Anticipations Hebdo du 8 Septembre 2014

Les attentes de la semaine du 8 au 14 Septembre

  • La statistique la plus intéressante sera celle de l’emploi au deuxième trimestre au sein de la zone Euro (vendredi). Il y aura aussi la deuxième estimation de l’emploi du secteur concurrentiel non agricole en France (mercredi)
  • Plusieurs statistiques sur les taux d’inflation: ce sera le cas de l’Allemagne et de la France (jeudi), de l’Italie et de l’Espagne (vendredi), de la Chine (jeudi) et de l’Inde (vendredi)
  • Du côté américain, les chiffres des ventes de détail seront à regarder avec attention. Si cela marche bien du côté des entreprises, les ménages sont moins enthousiastes.
  • Production industrielle au RU (mardi), en France (mercredi), en zone Euro (vendredi) et en Inde (vendredi)
  • Balance commerciale en Chine, en France et en Allemagne

Les points majeurs à retenir en Europe du 1er au 7 Septembre

  • La réunion de la BCE a dominé la semaine.
  • En abaissant le taux de refi à 0.05% Mario Draghi a clairement indiqué que les taux de la BCE avaient atteint leur limite basse. Le taux des facilités de dépôt a été abaissé à -0.2% et celui des facilités de prêts à 0.3%.
  • La deuxième mesure annoncée est l’achat d’ABS et de covered bonds à partir de modalités qui seront définies lors de la réunion du 2 octobre. Ces achats gonfleront le bilan de la BCE. Draghi souhaite revenir à une taille de bilan comparable à celle de 2012
  • L’objectif de ces mesures est d’abaisser la valeur de l’euro pour améliorer la compétitivité de la zone et créer ainsi une impulsion sur l’activité. Le transfert de risque associé aux opérations de TLTRO et aux achats d’ABS et de covered créera une meilleure dynamique financière qui permettra de prolonger cette impulsion et de retrouver davantage de croissance et d’emplois

Les points majeurs à retenir aux USA du 1er au 7 Septembre

  •  Les enquêtes menées aux USA ont été très robustes en août. L’indice du secteur manufacturier s’est inscrit à 59 soit le plus haut depuis le printemps 2011 et l’indice non manufacturier s’est établi à 59.6, point le plus haut depuis août 2005. Le composite à 59.5 est au p:lus haut aussi depuis août 2005. Cela présage d’une croissance plutôt robuste d’autant que la mesure composite des commandes est forte encore une fois.
  • Les pressions sur les prix sont réduites; comme sont réduites les tensions sur les salaires publiées dans le rapport sur l’emploi. La Fed n’a pas d’urgence à durcir sa stratégie monétaire
  • Le rapport sur l’emploi était un peu décevant à 142 000 créations d’emplois. Cependant, la baisse continue des premières inscriptions au chômage suggère que ce mauvais chiffre n’est qu’un accident.

Les points majeurs en Asie et Latam du 1er au 7 Septembre

  • L’évolution du PIB japonais a été revu à la baisse à -7.1% au lieu de -6.8% en taux annualisé. La révision s’est principalement faite sur la demande interne dont la contribution en taux annualisé passe de -13.6% à -15.2%. Les stocks ont une contribution positive plus marquée. Le commerce extérieur ne change pas par rapport à la première estimation avec une contribution positive de 2.9% mais qui s’explique par une baisse plus rapide des importations que des exportations; pas très sain.
  • Le Brésil est en récession. La principale raison est la 4èeme baisse consécutive de l’investissement. Depuis 2012 et la période de préparation intense de la Coupe du Monde de football, l’investissement a reculé 7 trimestres sur 10. Pourtant il y avait de l’investissement public (routes, stades,…pour la Coupe du Monde). Qu’ont fait les industriels???? C’est pour cela que je ne crois pas au Brésil

Le graphe de la semaine Evolution des taux d’intérêt de la BCE après la décision de la BCE d’abaisser son taux refi  à 0.05%
BCE-taux-5septembre