Trois graphes sur le marché du travail allemand

Le nombre de chômeurs a été quasi stable en Allemagne au mois d’août n’augmentant que de 1000. Sur un an, ce nombre de chômeurs est en retrait de -45 000.
L’emploi progresse à un rythme toujours soutenu. Au cours des 3 derniers mois sa progression est de 0.9% en taux annualisé. Cependant, les indicateurs d’enquêtes suggèrent que la situation ne va plus spontanément s’améliorer.
A court terme, on constate sur le premier graphe que la dynamique du marché du travail a changé depuis le printemps. Après une période incertaine en 2012 et 2013, le nombre de chômeurs avait franchement baissé au début de 2014. Ce n’est plus le cas, sa dynamique est moins nette.
Allemagne-2014-aout-chomeursLorsque l’on compare l’évolution à 3 mois de l’emploi et la composante « Emploi » de l’enquête PMI/Markit on note que le mouvement haussier est moins marqué, que le point haut du cycle est passé. L’emploi va continuer de progresser mais à un rythme qui ne s’accélèrera pas.
Allemagne-2014-juillet-emploi-pmiCeci se confirme à moyen terme lorsque l’on compare l’évolution annuelle de l’emploi et l’indicateur IFO décalé vers l’avant. On observe que les deux indicateurs ont des allures cohérentes mais que le point haut du cycle est passé sur l’IFO et qu’en conséquence la progression à attendre sur l’emploi est limité au cours des prochains mois. Récemment le mouvement sur l’IFO a été excessif par rapport au marché du travail mais les inflexions restent cohérentes. Le repli récent de l’IFO indique une progression plus réduite de l’emploi à moyen terme.
Dans ces conditions l’Allemagne a-t-elle les moyens de relever ses salaires?
Allemagne-2014-juillet-emploi-ifo