Anticipations Hebdo du 26 Mai 2014

Le document en format pdf est ici: Anticipations Hebdo du 26 Mai 2014

Les attentes de la semaine du 26 Mai au 1er Juin

  • Deux éléments majeurs cette semaine : l’évolution de l’inflation au Japon. Le taux d’inflation avait été de 2.8% en avril à Tokyo. On disposera jeudi soir du chiffre mai. On mesurera l’effet persistant ou pas de la hausse de la TVA. Pour l’ensemble du Japon, le taux d’inflation d’avril sera disponible. L’autre élément clé sera la nouvelle estimation du PIB américain pour le premier trimestre. Après un chiffre faible 0.1% en taux annualisé, il est probable que la nouvelle estimation tombe en territoire négatif (ce sera jeudi après-midi)
  • Trois indicateurs relatifs au consommateur français : la confiance des ménages (mardi), les dépenses mensuelles de consommation (mercredi matin) et les inscriptions à Pole Emploi.
  • Chiffres du chômage aussi en Allemagne pour le mois de mai et de l’emploi (avril)
  • Publication des dépenses de consommation en avril (vendredi) et des commandes (lundi) – USA

Les points majeurs à retenir en Europe du 19 au 25 Mai

  • Lors de son intervention au Forum des banques centrales organisée par la BCE, Mario Draghi a fait part de ses inquiétudes sur l’évolution du taux d’inflation. La BCE est prête à mettre en œuvre des mesures qui vont au-delà de la baisse des taux d’intérêt. Il évoque à plusieurs reprises le timing de ces opérations, renforçant la probabilité d’une intervention non orthodoxe dès la réunion de juin. En d’autres termes, il y aura baisse des taux (refi et facilité de dépôts) mais aussi des propositions ciblées sur les PME. Le détail manque mais une annonce sera faite
  • L’indice PMI pour l’ensemble de l’économie de la zone Euro a été stable en mai. On notera que le secteur manufacturier est moins dynamique. Cela se reflète notamment dans l’inflexion à la baisse du ratio des nouvelles commandes sur stocks. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour l’activité manufacturière
  • Les enquêtes sur la France restent déprimée-Reflux au-dessous de 50 pour l’enquête Markit, terrible stabilité en dessous de la moyenne historique pour le climat des affaires de l’INSEE

Les points majeurs à retenir aux USA du 19 au 25 Mai

  • Publication des chiffres du commerce mondial pour l’ensemble du premier trimestre. Le repli est significatif de -3.4%. C’est le plus fort repli depuis le premier trimestre 2009.
  • Les USA et l’Asie sont les deux responsables de cette baisse rapide. Si aux USA le mouvement est perçu comme temporaire du fait de l’aléa climatique, c’est probablement moins vrai pour la Chine. C’est pour cela que le rebond des commandes à l’exportation est une bonne nouvelle.
  • Voir ici pour le détail http://bit.ly/CommerceMondial
  • L’indice CFNAI qui synthétise 85 indicateurs cycliques américains est en progression. Ceci devrait être prolongé au regard de la hausse de l’indice PMI du secteur manufacturier. Les nouvelles conjoncturelles apparaissent robustes au deuxième trimestre
  • Le marché immobilier reste cependant un point de fragilité. Depuis la hausse des taux hypothécaires au début de l’été 2013 (après Bernanke au Congrès) ce marché devient plus incertain. Cela s’est vu sur les ventes de maisons même s’il y a stabilisation en avril.
  • Les minutes de la Fed montrent l’absence de changement mais surtout les reflexions de la Fed sur la façon de sortir de la stratégie actuelle lorsque l’économie aura retrouvé davantage de stabilité.

Les points majeurs en Asie et Latam du 19 au 25 Mai

  • L’indice chinois de l’enquête PMI/Markit se dégrade encore mais à un rythme réduit. C’est néanmoins le 5ème mois de repli consécutif de cet indicateur
  • On notera cependant que les flux de commandes sont mieux orientés, notamment les commandes à l’exportation.
  • Cela permettra peut-être à la Chine de ne plus être un frein au commerce mondial comme cela a pu être constaté au premier trimestre
  • Au Japon, l’impact de la hausse de la TVA au 1er avril a été similaire à celui qui avait été constaté en 1997 lorsque déjà la fiscalité indirecte avait été augmentée
  • Cela devrait se traduire par un repli significatif de la consommation au 2ème trimestre et probablement tirer le Japon dans une situation proche de la récession
  • L’indice PMI/Markit pour le secteur manufacturier reste dégradé en mai (après la chute d’avril). Là aussi le signal sur l’activité est négatif pour le deuxième trimestre

Le graphe de la semaine – L’évolution des ventes des grands magasins au Japon. A l’accélération des ventes en mars a succédé un repli fort après la hausse de la TVA du 1er avril. Le mouvement est le même qu’en 1997.
Japon-Ventes-Gds-magasins