Anticipations Hebdo du 7 Avril 2014

Le document est disponible en version pdf ici
Anticipations Hebdo du 7 Avril 2014

Les attentes de la semaine du 7 au 13 Avril

  • Le premier point important sera la publication des taux d’inflation en France, Irlande, Portugal et Grèce mais aussi les chiffres définitifs en Espagne et en Allemagne. Cela permettra de voir plus clair sur le 0.5% d’inflation constaté en zone Euro
  • Minutes de la Fed (mercredi). Cela viendra en complément de la conférence de presse de Janet Yellen à la mi-mars.
  • Réunion de la Banque d’Angleterre
  • Chiffres de production industrielle en Europe (Allemagne, France, Italie et Royaume Uni)
  • Chiffres chinois du commerce extérieur: on vérifiera que le plongeon des exportations en février n’a été que temporaire – Publication aussi du chiffre d’inflation de mars
  • Production industrielle en Inde

Les points majeurs à retenir en Europe du 31 Mars au 6 Avril

  • Le taux de chômage de la zone euro est stabilisé à 11.9% depuis le mois d’octobre. Depuis le point haut de septembre le nombre de chômeurs diminue.
  • L’inflation est ressortie à 0.5% en mars en zone Euro. Cela traduit effectivement une baisse de la composante liée aux matières premières. Il n’empêche que cela accentue le risque d’une trajectoire de l’inflation durablement au-dessous de sa cible, ce qui peut avoir des effets négatifs sur l’activité économique
  • De la réunion de la BCE il faut retenir l’unanimité des membres du conseil de la politique monétaire sur la nécessité de mettre en œuvre d’autres moyens pour limiter le risque sur l’économie de la zone Euro. En d’autres termes, et en suivant les propos de Mario Draghi, le sentiment est que la politique monétaire est perçue par la BCE comme plutôt restrictive même avec un taux de 0.25% D’autres mesures sont attendues.

Les points majeurs à retenir aux USA du 31 Mars au 6 Avril

  • Les chiffres de l’emploi (+192 000 en mars) traduisent une économie robuste mais sans croissance excessive. Sur les 3 derniers mois, l’emploi augmente de 180 000. Ce n’est pas excessif. On notera cependant que l’emploi privé est enfin revenu à son niveau d’avant-crise. Ce retour très long aura duré plus de 6 ans et 2 mois. L’emploi total s’en approche mais est pénalisé par la réduction de l’emploi public.
  • Pas de tensions excessives sur ce marché. Les emplois temporaires progressent mais pas de façon rapide et le taux de salaire n’augmente que de 2.25% sur un an. Ce ne sont pas les prémices d’une accélération de l’inflation
  • Le taux de chômage est stable à 6.7%. En revanche le taux d’activité (de participation en anglais) remonte légèrement. Plus significatif, le taux d’emploi est à la hausse.
  • L’indice ISM global prenant en compte les secteurs manufacturier et non manufacturier a rebondi en mars. Il reste compatible avec une croissance supérieure à 2 %

Les points majeurs en Asie et Latam du 31 Mars au 6 Avril

  • Les enquêtes auprès des chefs d’entreprise se sont infléchies en mars.
  • C’est le cas bien sûr de la Chine pour l’enquête PMI/Markit/HSBC (indice 48). L’indice officiel est en hausse marginale à 50.3 contre 50.2. L’économie chinoise n’a plus cette capacité à être leader au moins pour l’instant.
  • Les indices japonais et taiwanais se replient rapidement faute d’une demande robuste et l’indice indien qui avait progressé en février se replie tout en restant au-dessus du seuil de 50.
  • La dynamique de l’Asie devient plus morose. Jusqu’à présent la Chine ne pesait pas trop, on perçoit une inflexion désormais dans les comportements.
  • Au Brésil l’indice PMI du secteur manufacturier est positif (au-dessus de 50) mais de façon limitée (50.6) Pas d’attente d’une reprise rapide et forte des Auriverde.

Le graphique de la semaine – L’évolution du pouvoir d’achat par unité de consommation en France
Après une longue période de progression, le pouvoir d’achat par UC a stagné de 2007 à 2010/2011. Il est en recul depuis.
France-2013-T4-pouvoirachat