Anticipations Hebdo du 10 Mars 2014

Retrouvez le document en format pdf ici Anticipations Hebdo du 10 mars 2014

Les attentes de la semaine du 10 au 16 Mars

  • · Le point principal portera sur la réunion de l’Eurogroup et de l’Ecofin qui doivent d’abord fixer les règles du mode de régulation des crises dans le cadre de l’Union Bancaire. Il faudra trouver un financement et un mode d’intervention pour les banques en difficultés
  • Réunion aussi pour fixer d’éventuelles sanctions à la Russie si le référendum de Crimée a bien lieu.
  • Ventes de détail aux USA pour le mois de février et première estimation pour mars du moral des ménages via l’indice de l’Université du Michigan – Indicateurs chinois (production investissement)
  • Indices de production industrielle dans de nombreux pays (janvier)
  • Inflation en France – Le chiffre pourrait être élevé afin de prendre en compte l’effet de la TVA


Les points majeurs à retenir en Europe du 3 au 9 Mars

  • La réunion de la BCE s’est achevée sur un statu quo. Pas de changement sur les taux d’intérêt et pas d’annonce sur un éventuel apport de liquidités supplémentaires.
  •  La BCE a présenté ses prévisions jusqu’en 2016. La croissance s’y accélère progressivement passant de 1.2% en 2014 à 1.5% en 2015 et 1.8% en 2016. Quant à l’inflation elle serait de 1% en 2014, de 1.3% en 2015 et 1.5% en 2016.
  •  En d’autres termes, la BCE n’imagine pas converger vers sa cible de 2% dans les 3 années à venir. N’y a–t-il pas un problème soit dans la définition de la politique monétaire soit dans la façon dont celle-ci est menée. L’inflation a ralentie en Espagne, en Italie et en Allemagne au mois de février et il n’y a pas a priori de mécanisme équilibrant car même l’Allemagne est en dessous de l’objectif
  • En France le taux de chômage a baissé au T4 passant de 9.9% à 9.8%

Les points majeurs à retenir aux USA du 3 au 9 Mars

  • L’emploi a progressé de 175 000 en février. Néanmoins le taux de chômage remonte à 6.7%. Le signal sur le marché du travail est limité. Le profil n’est pas franchement différent de celui qui était observé au cours des 3-4 dernières années
  • Peu de crainte de voir une accélération des salaires qui se traduirait très vite en hausse de prix. Les tensions restent réduites
  • En revanche en raison des problèmes climatiques, le nombre d’heures travaillées a chuté rapidement. Il n’y a pas forcément à s’inquiéter. Le rattrapage se fera rapidement
  • La dette des agents non financiers est stable depuis la mi-2009 avec un taux (en % du PIB) un peu au-dessous de 250%.

Les points majeurs en Asie et Latam du 3 au 9 Mars

  • · Nette dégradation du commerce extérieur chinois. Au-delà de l’effet marquant du nouvel an chinois, il semblerait que les exportations s’infléchissent rapidement. En prenant les 3 derniers mois (décembre, janvier, février) le rythme de progression des exportations chute et n’est plus que de 0.6%. Hors effet du nouvel an cela traduit un environnement très peu dynamique
  • Révision en baisse du PIB japonais au dernier trimestre 2013. Sur un an la croissance est revue en baisse à 1.5%.
  • C’est le marché intérieur, fer de lance des Abenomics, qui pénalise la croissance puisque le commerce extérieur reste inchangé

Le graphe de la semaine:
L’endettement des agents non financiers américains est stable depuis 2009, un peu en dessous de 250% du PIB

USA-2013-T4-Detteagentsnonfinanciers