Austérité à la Française

Les discussions autour de l’austérité en France sont confuses. Elles ne discernent pas systématiquement la question du rééquilibrage des finances publiques et celle de la croissance. Et même s’il existe des liens entre les deux les questions doivent être posées séparément. La confusion est accentuée par la polémique vaine sur l’enjeu des politiques de demande ou d’offre. Mario Draghi a, la semaine dernière à Jackson Hole, répondu clairement à cette question en indiquant que la temporalité des deux politiques n’étant pas identique, les deux étaient complémentaires au regard de la situation de la zone Euro (voir ici).

Dans les discussions sur l’austérité, la difficulté est que tous les acteurs de l’économie ne sont pas soumis aux mêmes contraintes. Il y a trois points à regarder: celui des dépenses de l’Etat et de leur contribution à la croissance; celui de la croissance et enfin celui de la demande privée.(*)

Lire la suite

Le Japon se remet il du choc de la hausse de la TVA du 1er avril? Non

Le Japon se remet il du choc de la hausse de la TVA du 1er avril? (voir ici pour l’analyse des chiffres du PIB du 2ème trimestre) Pas vraiment si l’on suit le profil des dépenses des ménages. Elles continuent de baisser rapidement. La comparaison avec 1997, lors de la hausse de TVA précédente, n’est pas en faveur de l’épisode présent. La consommation avait rebondi en juillet, pas cette année
En 1997 pour un profil de dépenses moins négatif il y avait eu une longue récession. Avec la baisse du pouvoir d’achat qui continue je ne vois pas la source d’une inversion rapide puisque les réformes structurelles sont limitées et ne permettent d’imaginer une inflexion haussière de l’activité dans la durée. Lire la suite

Trois graphes sur le marché du travail allemand

Le nombre de chômeurs a été quasi stable en Allemagne au mois d’août n’augmentant que de 1000. Sur un an, ce nombre de chômeurs est en retrait de -45 000.
L’emploi progresse à un rythme toujours soutenu. Au cours des 3 derniers mois sa progression est de 0.9% en taux annualisé. Cependant, les indicateurs d’enquêtes suggèrent que la situation ne va plus spontanément s’améliorer. Lire la suite

Trois graphes sur les inscriptions à Pôle Emploi en France

Sur les données publiées il y a trois points à souligner
Les entrées continuent de progresser rapidement comme le montre le premier graphique. Il reprend les catégories A, B et C qui sont les personnes qui sont à la recherche d’un emploi sans activité du tout (cat.A) avec une activité réduite (cat.B) ou longue cat.C).
A l’exception d’août 2013 en raison d’un problème informatique, les chiffres montre une hausse continue (sauf octobre 2010). La période récente a plutôt vue une accélération. L’absence de reprise de l’activité économique (voir mon autre post de ce jour) est une explication majeure. Lire la suite

Trois graphes sur l’économie française après l’enquête de l’INSEE

L’enquête de l’INSEE pour le mois d’août vient d’être publiée. L’indice de climat des affaires se replie à nouveau à 91 (moyenne historique à 100 avec un écart type de 10). Il est au même niveau qu’en août 2013.
Les chiffres peuvent être cohérents avec une légère contraction du PIB au troisième trimestre. Par ailleurs, au regard des enquêtes en zone Euro, il ne peut être attendu rapidement d’impulsion marquée à la hausse en provenance des principaux partenaires de la France. Il faut donc renouveler la dynamique interne de l’économie française et  redonner de l’autonomie à la croissance. Au regard de ces données la tâche du nouveau ministre de l’économie sera immense. Lire la suite

Quatre graphes sur la dynamique de l’économie mondiale

Aujourd’hui, lundi 25 août, ont été publiées les statistiques sur la production industrielle mondiale et le commerce mondial pour le mois de juin. Ces chiffres émanent du CPB Netherlands Bureau of Economic Policy Analysis. C’est un institut néerlandais indépendant

Profil de la production industrielle
Le premier graphique présente l’indice de la production industrielle mondiale depuis 2002. Il y a 4 phases bien distinctes: la période jusqu’à l’été 2008 symbolisée par la tendance en rouge. La croissance y est de 4.5% en taux annualisé. La deuxième phase est la rupture de la fin 2008. Il y a ensuite une période de reprise jusqu’en janvier 2011, la croissance moyenne est alors de 8.3%. Depuis le début de l’année 2011, la dernière phase est caractérisée par une croissance lente de 2.8%. Les derniers chiffres disponibles suivent la tendance observée, il n’y a pas de rupture ou d’accélération qui laisserait penser à un changement de régime. Lire la suite